Bref, je fais une deuxième FIV

C’est qu’à la deuxième, on commence à être rodés. Piqûres, rendez-vous, écho, prises de sang… la routine, quoi.

Sauf que :

– le nouveau traitement (Pergoveris), me fait super mal lors de l’injection. Heureusement, Brad le fait de la manière la plus douce possible et en trois semaines de piqûres, nous avons à déplorer un seul bleu.

– j’ai complètement oublié de prendre rendez-vous avec l’anesthésiste. Finalement, j’ai réussi à avoir un rendez-vous in extremis.

– c’est la loose de dire : »non, ce n’est pas ma première fois, oui, je connais tout ça ».

Ponction le 16 janvier de 14 ovocytes. Bonne récolte, dirons-nous. Ouais, sauf que mon expérience démontre que ce qui compte, ce n’est pas la quantité mais la qualité. On saura demain pour le nombre d’embryons obtenus et la date du transfert (dimanche ou mardi).

Aujourd’hui, lendemain de la ponction, je douille. J’ai très très très très mal aux ovaires et j’ai bien peur de refaire une hyperstim avant transfert (nooooon, pitié). Du coup, je me repose au max, et j’essaie de pas trop boire pour éviter une rétention d’eau comme la dernière fois. Bon et puis si demain ou lundi ça ne va pas mieux, j’appellerai Super Doc (mais j’ai la frousse qu’elle annule le transfert).

Je suis un peu plus zen que lors de la première FIV, ça c’est cool. Et ma Maman m’a dit hier qu’elle avait lu mon horoscope pour 2014 et qu’il était plutôt bon. Je ne sais pas ce que ça disais exactement (je n’ai pas voulu savoir), mais Poissons, Troisième décan, sachez que vous avez un bon horoscope pour 2014. Comment ça je crois à l’astrologie ? et bien oui, j’avoue, j’y crois. Je crois en tout ce qui peut me donner un signe positif.

Genre : le médecin qui a pratiqué ma ponction est l’échographe d’une de mes amies qui a fait toutes ses écho de grossesse. Si c’est pas un signe, ça ! Non ? Un peu quand même.

Bref, je fais une deuxième FIV.

Publicités