Tac, tac, tac…

keep-calm-wait-and-see

Alors, alors, ce rendez-vous à faux J1, ça donne quoi ? Ben, déjà, comment te dire… mes règles ne sont toujours pas arrivées… je le dis à Super Doc d’emblée, mais lui dis également que je n’ai que je n’ai arrêté Duphaston qu’il y a 5 jours, donc, que je ne m’alarmais pas outre mesure…

 « Ah bon ? », elle me fait ? Et bien, oui, c’est ce que j’ai dis à la secrétaire… « La secrétaire m’a dit au contraire que vous aviez un retard important de règles, donc, je voulais vous faire une écho, mais là, pas besoin, vos règles devraient arriver… ou pas. ».

Aaaaah, non, mais si on ne peut plus se fier aux secrétaires, on fait quoi ? Je lui avais pourtant dit que j’avais un retard de quelques jours seulement… bref, on n’a pas dû se comprendre… Résultat, Super Doc était ennuyée et ne voulait pas m’avoir fait venir pour rien. Elle m’a donc dit de poser la pompe, et que ce n’était pas grave que je n’ais pas mes règles « à part gaspiller du produit ». Moi, perso, je considère que ce n’est pas « gaspiller », car ça habitue mon corps à recevoir des hormones de manière normale, comme toutes les femmes normalement constituées.

J’ai donc patienté jusqu’à ce que l’infirmière spécialisée en « pompe » puisse me la poser. Comme ce n’est pas une première, et même si on ne m’avait rien dit, j’avais apporté mon produit avec moi et mon chèque de caution et on a pu faire ça vite fait (même si je ne me rappelle plus très bien de la manip, ils fournissent avec un livret explicatif très détaillé).

Elle m’a posé le « pod » sur mon ventre, enclenché la manip, et j’ai entendu le TAC du déclenchement (ouille !!!) quand l’aiguille se plante dans ton bide pour… 3 jours. Oui, car maintenant, je suis tranquille pendant 3 jours, et vendredi matin, je refais toute la manip pour « recharger » Madame la Pompe de produit.

Désormais, toutes les 90 minutes, j’entends le doux « tac, tac, tac… » de la pompe qui m’injecte ses hormones. Voilou. Sauf que (je ne suis jamais contente), J1 n’est toujours pas arrivé. Et j’ai peur que J1 n’arrive jamais en fait… Wait & see, c’est ça ? Je commence à m’inquiéter quand ? Dans 5 jours, quand ça fera 10 jours d’arrêt après Duphaston, j’imagine.

Ca, c’était le charabia technique du jour. Passons aux potins du jour.

J’arrive à la PMA, donc, hier matin, à l’aube (7h30), j’ai les lentilles pas vraiment en face des trous et je vois arriver une fille faire la queue derrière moi. Je (crois) la reconnaître, et je lui fais un grand sourire. Sauf qu’elle me répond pas et se met à côté de moi pour attendre son tour. Euh. Bon. J’ai dû me tromper. Ah ben, oui, j’ai sûrement du me tromper car la nana en question, elle habite à 90 bornes de chez moi, si ma mémoire est bonne (on était dans la même promo en fait). Si ça se trouve, c’est sa sœur… En même temps, ça doit faire, quoi… 4 ans qu’on s’est pas vues ?

Entre temps, Super Doc me reçoit, et je vais attendre mon tour au labo pour la pose de pompe. Je jouais sagement à candy cruche, quand je reçois une notif Facebook. Mardeuh, voilà pourtant trois jours que j’ai décidé de ne plus faire un tour sur ce site qui n’est rien qu’un faire-part géant de naissance et de grossesse et de gosses qui grandissent, etc… ! Mais c’est un message, alors je regarde : « Salut Marivalou, je crois que je t’ai loupée tout à l’heure, désolée je ne t’ai pas reconnue de suite, j’avais pas les yeux en face des trous, j’espère que tu vas bien ». Ah ah, je n’avais pas rêvé, c’était bien ma copine de promo !!! On s’envoie deux-trois messages et on se rejoint entre nos deux salles d’attente (oui, j’attendais à celle du labo, et elle dans la salle d’attente « normale ») et on papote…

Et bien, vous savez quoi ? Ca me fait ultra-chier pour elle… ça fait du bien de se sentir comprise, de partager ça avec quelqu’un de « réel », certes, et qui « comprend », mais marde, DNLP n’épargne personne… On a le même âge, et on en est au même stade, avec des infertilités différentes, bien sûr. Et même si j’ai eu l’impression un instant de ne pas être seule au monde, je me suis dis que cette marde touche toujours les meilleurs. Moi pour commencer (héhé). Puis, ma copine de promo, franchement, je l’aimais vraiment vraiment bien, toujours le sourire, très sympathique, vraiment une belle personne.

Et puis toi et toi qui me lis aussi.

Bref. Maintenant, l’ordre du jour est Wait and See… Si les anglais débarquent, tant mieux. S’ils ne débarquent pas, cela veut bien dire que mon système reproductif, mon insuffisance hypothalamique ou ce que vous voulez continue de faire de la Résistance et que mes espoirs pour avoir un jour un cycle naturel s’envolent à tout jamais. Et du coup, je sais pas bien comment ça va se passer pour mon TEC… Wait and See, mais dans le flou. J’aime pas.

Publicités