Privilèges et devenir du blog

Cela fait des semaines que j’aimerais vous parler de Petit Bout, que je commence des articles et ne les finit pas. C’est clair, je n’y arrive pas. Oui, je pourrais vous parler de lui, individuellement, durant des heures, mais faire un article sur mon petit garçon, je ne sais pas, je n’y arrive pas. Petit Bout est un chouette petit garçon, pas forcément sage mais tellement trop mignon, point barre. Pour en savoir plus, venez nous voir. Ou abonnez-vous à mon compte twitter (@marivaloose) que j’ai créé sur la pression de La Reine et de La Chouette (et que je suis accro maintenant, c’est vraiment malin, j’ai envie de mettre des # partout, au s’couuuurs).

Du coup, si je ne parle pas trop de mon amour démesuré pour ma progéniture, de quoi vais-je vous parler à l’avenir, puisque j’ai décidé de maintenir ce blog ? Et bien, comme d’hab : de moi (j’aime trop parler de moi). De ma vie trépidante (faudra vous en contenter), de mes sentiments, de ce qui me passe par la tête, de mes bitchages sur BS (j’en ai un gros, là, faudra même peut-être que je le fasse en privé), ou de mes bitchages tout court, de nos futurs essais pour redevenir parents, aussi, pourquoi pas. Et je vais commencer maintenant (à parler, pas de nos essais, faut suivre un peu !).

Comme je le disais à deux de mes lectrices assidues, je me sens clairement PRIVILEGIEE. Tellement que j’en suis ivre de bonheur (enfin, presque. En parlant d’être ivre, je recommence doucement à picoler, et je suis super déçue : comme je prend soin de ne boire qu’un verre et jamais à jeun, l’alcool ne me fait aucun effet, à part la délicieuse sensation de boire un verre de rosé frais ou une bonne bière, ce qui est déjà pas mal… bref, je ferme la parenthèse, où en étais-je ?). Je me sens et suis privilégiée. Privilégiée en premier lieu parce que je tiens, après 3 années d’infertilité et des médecins dubitatifs sur notre « cas », ma progéniture dans mes bras. Enorme privilège. Tout le monde n’a pas cette chance, et j’ai bien cru passer à côté.

Privilégiée en deuxième lieu parce que ma grossesse a peut-être été fort désagréable (nausées et vomissements tout le long, fatigue intense durant 9 mois, et j’en passe, écho des 12 SA déroutante et inquiétante), elle s’est plutôt bien passée médicalement parlant : pas de phlébite (ma hantise), pas de poche des eaux qui fuit (ma deuxième hantise, j’ai même appelé une fois ma maternité pour m’en assurer, haem), pas d’alitement, et surtout, pas de menace d’accouchement prématurée (MAP). Avec un accouchement de rêve, en prime. Tout ne se passe pas forcément aussi bien. Il y a des MAP très stressantes (et je pense forcément à notre amie Zabou, vers qui vont toutes mes pensées, mais aussi à mon amie M., qui a vécu une grossesse juste horrible).

En troisième et dernier lieu, je me sens privilégiée car aujourd’hui, je tiens dans mes bras un petit garçon en pleine forme (c’est rien de le dire). Pas de malformations malgré une suspicion à l’écho des 12 SA (je ne remercierai jamais assez Ptbichon d’avoir su trouver les mots, à ce moment là).

Quand nos voisins, un jeune couple d’une trentaine d’années tout juste, nous ont annoncé leur grossesse, nous étions très contents en pensant que ça ferait un petit copain/copine pour notre Petit bout. Toutefois, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir un pincement au coeur à propos de cette grossesse « facile » (en C1 ou C2), alors que ce sont des gens vraiment bien, qu’on apprend à connaître de jour en jour (ils viennent d’emménager). Et puis, lui, angoissait beaucoup pour l’écho des 12 SA… et puis, à cette écho, ils n’ont « pas bien vu » l’une des mains. D’écho en écho, au final, il s’avère que leur petit bonhomme possède une main sans les trois doigts du milieu. On en discutait l’autre jour, et ils sont très heureux que ce ne soit « que » ça, qu’il n’y ait pas une malformation plus importante voire une maladie. N’empêche, tu veux forcément que ton gosse soit parfait, et savoir à l’avance qu’il lui manque trois doigts, ben, moi, ça me ferait chier. C’est con, hein ? Eux aussi, je pense que ça les fait chier, mais ils sont avant tout hyper contents que le bébé aille bien et toujours aussi enthousiaste de sa venue au monde. On leur a dit qu’on était aussi très contents pour eux (on va pas enfoncer le clou non plus), et c’est vrai, mais je suis aussi admirative de leur comportement. Et je me dis que ce n’est pas parce que eux n’ont pas galéré avant que tout est tout rose pour autant, ou que tout est facile. Rien n’est jamais facile.

Je suis cependant très heureuse que Petit bout puisse avoir un copain du même âge ou presque plus tard. Mais je crois que je ne manquerai pas de lui inculquer certaines valeurs, et notamment l’idée que le monde n’est jamais parfait, n’est jamais tout beau, ainsi que la tolérance et la solidarité, toutes ces valeurs que j’ai apprises et vécues à travers notre infertilité. Je ne veux pas lui voiler la face et faire comme BS (bitchage en vue !) qui zappe de chaines à la télé lorsqu’il y a des images de guerre qui passent aux info (véridique).

Bref, je voulais simplement faire passer le message : je me sens privilégiée, vraiment. Allez, je retourne parler de Petit bout et me plaindre sur Twitter.

Publicités

56 réflexions sur “Privilèges et devenir du blog

  1. Tu m’épates, tu arrives à trouver le temps de pondre un article ! Le mien est commencé depuis un mois… #JeSuisUnePrivilegiéeFaignasse

  2. Beau programme. Si y’a du bitchage alors je compte être aux premières loges !
    Vous me faites envie avec tweeter… Je vais peut-être me lancer
    #faudrabienquejetrouveàmoccuoperquandjauraisreprisletaf
    (Illisible)
    Bises

  3. Bon je tiens qd mm à signaler que j’avais lancé un appel à twitter pour mon 1er article de 2015 et que personne m’a suivie sniiif 😥
    #JeResteQuandMêmePourTeLire 😘

  4. Clairement on est privilégiés d’avoir nos bébés dans nos bras et je te remercie encore pour tous tes conseils ! Bon un peu déçue de pas pouvoir suivre les aventures de petit bourg sur Twitter mais hâte de lire les bitchages

  5. Mince je vais devoir me mettre à twitter. Sinon tes voisins j ai envie de leur chapeau bas ça doit être dure

  6. Je m’étais posé plein de question pendant ma grossesse (sereine) sur « c’est quoi un handicap ? »
    Je trouve ça super qu’ils ne se prennent pas la tête pour 3 doigts

      • Cette réflexion faisais suite à la lecture d’un article qui concernait des parents d’une petite fille qui n’avait qu’un bras. Les médecins leur avaient refusé l’IMG car pour eux ce n’était pas « un motif suffisant ». Les parents ont porté plainte pour « le préjudice subi »…

      • Je crois que j’en ai entendu parler… Mais la vie ne peut décemment constituer un préjudice (c’est ce qu’on dit les tribunaux non ? Je ne sais plus mais je me rappelle avoir étudié en cours un cas similaire). Ils vont loin, tout de même…

  7. Pour tes voisins je trouve ça cool leur manière de réagir. C’est jamais simple ce genre de chose.

    Sinon ça me conviens très bien que tu continue à parler de toi sur ce blog et surtout …. C’est pour quand l’article bitchage?

    #AtoutDeSuiteSurTwitter!

  8. Être enceinte et lire ce post de bonheur et de fierté me réjouit au plus haut point. Je te sais fatiguée et contente de reprendre le boulot (je pense que je serai dans le meme etat en juin prochain) mais lire ta fierté et le sentiment de chance d’avoir ce bebe miracle dans ta vie est tres émouvant et donne plus qu’envie de vivre la même chose ! Le bonheur parait si simple parfois, il suffit juste de le reconnaître ❤️

  9. Je résiste encore au petit oiseau bleu, mais que c’est dur !! Du coup je profite de tes posts ici à fond ! Petit Bout va bien, c’est l’essentiel, et tant pis si tu ne fais pas ta MILK, lol ^^
    Chaque grossesse est différente, c’est sur, et comme tu dis, celles des c1-c2 ne sont pas forcément faciles non plus … mais bordel, que de barrières à franchir pour devenir parent 🙂 Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s