Trop LOL le premier trimestre

Foule en Délire, réjouis-toi, me revoilà ! Ou ne te réjouis pas. Fais comme tu le sens. Je suis là pour donner quelques nouvelles de la femme « enceinte » (j’ai encore du mal avec ce mot), avant l’écho fatidique des 12 SA.

Je me suis longtemps interrogée quant au devenir de ce blog. Dois-je en changer pour parler « grossesse », pour ne pas blesser l’ensemble des PMettes qui me suivent, pour ne pas exploser mon miracle à la figure de celles qui souffrent, dois-je écrire moins qu’à mon habitude, pour les mêmes raisons ? Ou au contraire, dois-je continuer à être qui je suis, avec mes petits défauts et mes nombreuses qualités ? Et à raconter ma vie trépidante, comme je le fais depuis le début ?

Lorsque cette question était posée sur la blogo, je répondais aux concernées : « continue, c’est ton blog, celles qui ne souhaitent pas le lire se désabonneront ». Et bien, je vais peut-être te paraître insensible, mais je vais appliquer ce conseil à moi-même. D’abord parce que mon blog n’est pas qu’un blog à propos de la PMA. Ensuite parce que j’ai été une PMette et que je le serai toujours. Un tel parcours (3 ans d’infertilité, 2 ans et demi de PMA dans mon cas), ça marque. A jamais.

Et puis, je ne force personne à me lire.

Donc. Demain, c’est le grand jour. Je vais pas te mentir : non, je ne suis pas sereine, oui, j’ai peur. C’est dit.

Comment se sont passées ces dernières semaines ? Et bien, pour tout te dire, c’est l’extase : je suis une femme enceinte épanouie, belle, et la grossesse est un rêve. Non, je déconne. T’y as cru, hein ? Ben, raté.

Pour de vrai, je viens de passer un des mois les plus atroces de ma vie. Sans déconner. Alors bien sûr, je suis heureuse, j’ai eu une accroche pour la première fois de ma vie, avec un petit bébé qui a plus ou moins bien évolué jusqu’aux 11 SA, et tout et tout, ça on est d’accord, c’est super. Je crois d’ailleurs que je n’ai jamais été aussi heureuse et je mesure ma chance. Si, si. Parce qu’être heureuse et vivre des moments pas faciles, et bien, c’est compatible.

Je te résume ma vie en ce moment (âmes sensibles, notamment Scrib sans te citer, s’abstenir) :

J’ai des insomnies régulières. En gros, je ne dors plus trop entre 4 et 7 heures du matin. Et après, j’enchaîne sur ma journée. Quand je travaille. Car, même si je suis dans une profession où tu ne t’arrêtes jamais de bosser, il a bien fallu que je ne bosse pas pour survivre. Je vomis entre 1 et 4 fois par jour. Et je ne m’y fais toujours pas. Tout me dégoûte. Et j’ai eu des jours à ne manger qu’un seul aliment. J’ai eu une passion pour le Candyup. En ce moment, ce sont les pains au lait. Même quand je bois de l’eau, ça ne passe pas. Vomir l’eau est un grand moment. Vomir tout court est un grand moment, d’ailleurs. Parce que quand tu vomis, tu fais vraiment des bruits bizarres. Des espèces de rots qui viennent d’on ne sait où (c’est moi qui fait ce bruit ???). Heureusement, plus le temps avance, et plus ça s’améliore. J’ai repris le boulot. Et j’arrive à manger des mandarines et boire du thé.

A compter de 17 heures cependant, il n’y a plus personne. Je rentre vite fait chez moi, je vomis ou pas, c’est selon, je mange à 19 heures et je vais me coucher à 20 heures. Sans déconner. J’ai fais une exception pour la soirée de Miss France, mais j’étais dans mon lit et j’allais me vider pendant les pubs.

Le pire dans tout ça, c’est que j’ai TOUT LE TEMPS faim. Je mange tout le temps, essentiellement parce que c’est le seul moyen de calmer les nausées. Quand tu manges et quand tu dors, t’es tranquille. A condition de trouver un aliment qui te dégoûte pas trop.

Tu imagines bien que ma vie sociale est ultra développée. Mais peu importe.

Ce que j’aime bien aussi, c’est que j’arrête régulièrement de respirer. Le resto indien en face de mon bureau m’indispose. Les pots d’échappement aussi. Le parfum et l’odeur de transpiration des gens dans le tram me donnent la gerbe. Alors, j’arrête régulièrement de respirer, c’est plus sûr.

Je te rassure, depuis une semaine, ça va un petit peu mieux (je m’endors toujours très tôt, je vomis toujours, je suis toujours très mal dès 17 heures, mais j’arrive un peu à oublier, de temps en temps, les nausées, qui se font un peu moins fortes. En tous cas, laisse moi y croire, s’il te plait).

Heureusement, il n’y a pas que les vomitos qui me gênent au quotidien. Il y a aussi mon visage qui ressemble vaguement à une calculatrice. C’est simple, je suis allée à la pharmacie m’acheter un soin, et la vendeuse m’a donné un échantillon de soins pour peaux à problèmes. J’ai saisi le message, merci.

Il y a aussi la fatigue (mais franchement, je trouve pas ça très handicapant). Il y a enfin les douleurs. Celles qui te font cogiter. Celles où tu te dis, et si ce n’était pas normal ? Et si tout s’était arrêté ? Et si le rêve éveillé (parce que oui, je vis peut-être des moments pas faciles, mais je vis aussi un rêve) prenait fin ? Lundi dernier, j’ai eu droit à une de ces douleurs. Fulgurante. Toute la matinée, j’ai cogité. J’ai pris conseil autour de moi, et sous l’impulsion de Brad, j’ai téléphoné à Super Doc. La secrétaire a été adorable, ne s’est pas du tout moquée, et m’a fixé un rendez-vous le lendemain matin.

C’était mardi dernier à 11 SA. Super Doc a été géniale : Elle m’a fait une petite écho qui a montré un cœur qui battait. Très à l’écoute, elle m’a rassurée et m’a dit qu’elle m’avait fait venir dans le but essentiel de me rassurer. Qu’il fallait que je relativise aussi. Que mes angoisses étaient normales compte tenu de mon parcours, mais qu’il allait falloir apprendre à vivre avec car ça ne faisait que commencer. On a rigolé aussi. Brad était là.  Et je n’ai plus qu’un rendez-vous avec elle, pour faire le débrief de l’écho des 12 SA et des tests sanguins. Je vais la regretter.

A part ça, je suis assez nulle en « femme enceinte ». Je ne me suis pas encore inscris à la maternité (j’attends les 12 SA), ni à la crèche (j’attends les 12 SA).

J’ai conscience que mon article peut choquer plus d’une PMette. Moi-même, quand je lisais les récits de grossesses qui ne se passaient pas le mieux du monde, je me disais : « oui, mais elle est enceinte ». Et bien, oui, j’en suis consciente, de ma chance. Et j’avoue que je préfère vivre tout ça à ne pas être enceinte. Oui. Je ne me plains pas, d’ailleurs, de mon premier trimestre. J’en chie, c’est tout, et je le dis. D’ailleurs, si je n’ai pas fait d’articles avant, c’est surtout parce que je ne pouvais pas écrire d’articles tout court.

Au quotidien, je tourne ma situation en dérision, car je préfère en rire que gémir. Mais, je voulais juste dire à toutes celles qui l’ont vécu : je comprends. Et encore, je ne suis ni alitée (même si pendant deux semaines, ça a été dur), ni hospitalisée. Certaines femmes vivent cela bien plus mal, avec une grosse perte de poids, et un risque pour la santé.

J’avoue que j’ai tout de même hâte de pouvoir retrouver une vie à peu près normale (c’est à dire manger normalement, me coucher à une heure décente, pouvoir aller au restaurant et sortir, pouvoir travailler normalement…). Je pense que cela devrait le faire, car je sens que mes malaises diminuent, mais c’est long.

Et bien entendu, j’ose espérer que tout ira bien demain après-midi. Je voulais faire cet article avant. Car en cas de mauvaise nouvelle, je n’aurais pas eu la force de l’écrire. Et ça me tenait à coeur car c’est ma vie.

En conclusion, j’aimerai juste préciser que quand tu passes par un parcours d’infertilité, quel qu’il soit, tu es marquée à vie. J’ai deux exemples en tête.

Le premier, c’est que je conditionne tout à l’écho des 12 SA. Je dis tout le temps, « si tout va bien », quand j’évoque la grossesse, j’ai du mal à parler de ce qui se passe en dedans de moi en l’appelant Victoire, comme je l’avais décidé, ou plus simplement « le bébé ». Je touche tout le temps du bois ou ma tête, dès que je parle de l’avenir.

Le deuxième, c’est le sentiment étrange que j’ai ressenti ce matin. Une amie de travail que j’ai croisée m’a annoncé sa grossesse (environ 2 ou 3 semaines de moins que moi). Elle me l’a annoncé parce qu’elle connaît mon parcours, et qu’elle y est sensible, elle ne l’a dit à presque personne, mais souhaitait me le dire à moi. Je sais qu’elle est sensible à mon vécu car elle craignait ce même vécu pour elle, ses parents ayant eux-même eu beaucoup de mal à l’avoir (ils ont eu un long parcours d’infertilité et avaient fini par renoncer… et elle est arrivée… je sais, je sais, c’est nul comme histoire…). J’ai été franchement très heureuse pour elle. En fait, elle n’a pas eu besoin de me le dire, j’ai un radar. Elle ma dit : « j’ai un truc à te dire ». Moi : « T’es enceinte ?! ». 3 ans d’infertilité, ça marque. Et donc, même si je suis sincèrement très heureuse pour elle, je n’ai pas pu m’empêcher de me dire : « Merde, elle arrête la pilule et bim, ça marche, sans rien calculer ». Et j’ai pensé à vous tous et toutes, qui êtes encore dans l’attente. Et, même si je me réjouis sincèrement pour mon amie, ça m’a fait mal.

Publicités

78 réflexions sur “Trop LOL le premier trimestre

  1. Je suis au taqué aujourd’hui! Bam, tu nous fais un article et hop je suis sur mon ordi au même moment!! Pour une fois! 🙂
    Je passe par chez toi entre le 19 et le 29 ce mois ci, j’espère que je pourrai te/vous voir, ça me ferait bien plaisir! Même si c’est avant 17h ;), n’importe, je m’adapte!
    Et t’as bien raison, continue ton blog, je pense que tout le monde sera de mon avis de ce coté la! T’imagine si toutes les PMettes arretaient leur blog quand enfin leur bataille de nombreuses années porte enfin leurs fruits? Ca serait vachement triste dis donc! Pour elles et pour toutes celles a qui elles peuvent éventuellement donner un peu d’espoir!
    Puis on adore te lire quoi qui se passe!
    Fingers crossed pour demain mais si déjà a 11 SA ça s’est bien passé, y a pas de raison, hein!
    De gros gros bisous xoxo

  2. Tu es le miracle de noël de la blogo et c’est grave la classe.
    Tu n’as pas à te justifier, c’est ton blog, ta grossesse et ça a pas l’air d’être un moment d’épanouissement, alors plains toi et on viendra râler avec toi !

  3. ça sent bon tout ça!! (et oui, même le vomi)
    comme je dis souvent, j’adore les histoires qui finissent bien, alors je suis d’accord avec toi pour que tu continues à nous raconter les joies de la grossesse.

  4. Le premier trimestre est trop lolilol. Ma BM me disait que j’étais resplendissante alors que je passais mes journées à gerber 😀
    Je t’envoie de jolies ondes pour l’écho de demain et je me réjouis de lire la suite de ta belle aventure.
    J’espère que les mois à venir seront plus agréable et que tu pourras en profiter (clin d’œil à Milie).
    Bisous

  5. Ce que j’ai apprécié en premier sur les blogs de pmettes c’est « l’honnêteté » qui en ressort. Le but n’est pas d’enjoliver sa vie mais juste de la raconter dans les faits.
    Même si une grossesse est difficile à obtenir dans nos cas c’est pas pour autant qu’on la vit « bien ». D’ailleurs l’objectif de départ c’est pas temps la grossesse que l’enfant même si parfois on en viendrait à l’oublier…
    Je suis contente de lire de tes news et contente que tu es su gardé ton honnêteté. J’espère que tu auras droit après ce 1er trimestre vomito au second trimestre où on est épanouie (si paraît que certaines y ont droit…)
    Bisous.

    • Oui, oui, j’y crois !!!
      Je suis honnête, certes, mais je suis pas sûre que ça plaise à tout le monde (de quoi elle se plaint, celle-là, avec son miracle ?). Mais c’est comme ça… Maintenant, c’est dit, je peux passer à autre chose.

  6. Coucou, j’espère aussi que ça s’arrangera !!!! Au moins au 2ème trimestre ! Parce que le 3ème trimestre est aussi tout plein de merveilles, je ne t’en dirait pas plus pour garder l’effet surprise ;-). Gros bisous et bonne écho

  7. J’ai l’impression de me lire. Comme tu dis, ce sont des périodes où on est super heureuses, où on sait la chance qu’on a, mais avec tous ces désagréments bon sang… C’est pas comme si on en avait pas suffisament bavé. Et cette grossesse dont tu parles. J’ai eu la meme ce we (arrête de me copier d’ailleurs, tu seras bien gentille 😉 ). Tu verras, dans quelques jours ça ira mieux, tu auras eu l’écho des 12 sa. Et les vomitos vont disparaitre (alleluia), avec les boutons. Le ventre ca commencer à se voir si ce n’est pas déjà fait, rendant tt ça tres réel. Et pour la creche, les inscriptions sont à 6 mois de grossesse 😉 bisous

  8. Je suis toujours aussi contente de lire tes articles. Si cela peut te rassurer, tu n’as pas du tout le ton de la PB qui ne fait que geindre. Au contraire, c’est ton bonheur qui transpire de cet article et qui me donne tant le sourire aux lèvres 🙂
    Et je suis bien contente que tu continues ce blog. Personnellement je n’ai jamais culpabilisé d’être enceinte. C’est avant tout beaucoup d’espoir un parcours pma qui se termine. Et puis toi alors tu es le miracle de la blogo !
    Tu vas bientôt pouvoir savourer le 2nd trimestre (profite le 3e est coton parfois)
    Je t’embrasse

    • Oh ben la la, ton commentaire m’émeut vachement… (je suis un poil gnan gnan en ce moment). Merci de me dire que je n’ai pas le ton de la PB qui geint, car en me relisant, je me dis que je me saoule moi-même. Mais comme tu le dis, oui, je suis heureuse, et j’espère que ce putain de miracle va continuer.
      Je t’embrasse aussi, comment vas-tu ? Cela fait un bail que tu n’as pas écris…

  9. Mais oui continue d’écrire !
    Si on n’est pas en état de te lire, on ne lit pas et c’est tout !
    Et puis je trouve que tu racontes avec délicatesse !
    Vivement demain que tu sois rassurée !

  10. Marivalou, on veut tout savoir …c’est ton blog et ça nous intéresse de savoir comment ça se passe après, car nous avons toutes espoir de passer par là un jour (Inchallah)… et TU AS LE DROIT D’ÊTRE HEUREUSE, mince! … et de nous le dire, de le crier même! Celles à qui ça pose problème, libres à elles de passer leur chemin!
    Allez courage pour demain, et je suis sûr que ton prochain billet sera débordant d’émotion et de bonnes nouvelles … pense à tes copinautes de la blogosphère et partage avec nous tes super moments. Bisous et @+

    • Ca oui, je pense si souvent a vous… A chacune de vous… D’ailleurs, je suis paradoxalement plus active qu’avant pour militer pour le don, pour parler infertilité et faire passer nos messages. Je pense fort a toi, Sarah et j’espere que la pente se remonte doucement… Mais surement. Bisous ma belle et merci pour tes mots.

  11. Plein de bonnes ondes pour demain, pour que ça soit un moment magique !…

    J’espère que les nausées vont se calmer rapidos maintenant…
    Je suis pas hyper bien placée pour donner un conseil, mais comme toi j’ai toujours aimé que les pmettes qui avaient la chance d’être enceinte continuent de donner des nouvelles… c’était plutôt source d’espoir pour moi. Donc je suis tout à fait d’accord avec ton analyse 😉

    Bisous !

  12. ENFIN ! Merci pour ce bel article que j’ai lu en entier et jusqu’au bout -même pas mal 😀 – ! Oui, tu es pleine de délicatesse pour tes consœurs PMettes (trop même je trouve, car ton bonheur ne changera strictement rien à ce que le destin a écrit pour les autres et je ne comprends pas ta culpabilité) et oui tu as l’air heureuse malgré le calvaire (provisoire) que tu traverses.
    Je t’admire vraiment ! J’ai hâte que tu ailles t’acheter ton premier legging de grossesse (moi j’ai pleuré en sortant du magasin), que tu aies la belle écho des 12SA entre les mains (où si t’es pas pro, tu comprends pas très bien ce que tu vois) Vu tes symptômes et le paquet d’hormones que tu trimballes, je te fiche mon billet que Victoire est super bien accroché(e) ! Je croise donc mes doigts pour que tu aies une belle clarté nucale et de bons résultats sanguins.
    J’espère aussi que tu réécriras très très vite ! Pour toi, pour celles et ceux qui t’aiment et s’inquiètent de ton bonheur qu’on souhaite exponentiel !
    Je t’embrasse très fort Miss Vomito !

    • C’est parce que je suis constipée ma Zapette. Puis, je me vide déja du haut, alors si je pouvais eviter de me vider par le bas aussi, je t’avoue que ca m’arrangerait…

  13. Pour le devenir de ton blog, j’approuve la décision, facile, j’avais pris la même.
    Pour le fucking premier trimestre, j’ai pas connu ça comme ça (han la veinarde) mais bon je compatis, vivement la suite !
    Des bises

  14. Moi je trouve ça quand même dingue qu’on ait toutes hâte d’être enceintes en sachant tout ce qui nous attend 😉 En tt cas je prends toujours autant de plaisir à te lire, et comme l’a dit Queen, tu es notre miracle de Noël, et moi j’adore les contes de Noël alors hâte de lire les prochains épisodes et bonne écho demain!

  15. Quoi tu ne t’es pas inscrite en mater ? T’as pas déjà acheté fringues et matériel de puériculture ? Bon est-ce que j’oserais te dire que j’ai enfin eu le courage de m’inscrire à la mater à … 4 mois et demi de grossesse ? 😉
    Pour le reste, il n’y a pas de situation idéale pour les infertiles. Je n’ai eu aucun symptôme de grossesse, ni nausée ni rien du tout (genre la grossesse dont tout le monde rêve) et ça m’a pourri mon 1er trimestre et une partie du 2ème soyons franches. Chaque jour je revivais ma fc, j’aurais tué pour gerber tous les jours.
    Et je suis persuadée que si j’avais vomi tous les jours j’aurais pété un plomb ! lol

  16. Je n’ai pas eu autant de vomitos que toi, mais les rots disgracieux je connais !!!
    Courage ma belle, demain sera une belle journée.

      • Oui et tu as même commenté 😄
        J’ai lâché les vannes à l’écho et pendant les deux jours qui ont suivi. J’ai lâché progressivement la tension et les angoisses accumulées pendant 2 mois et le petit ventre est sorti !

      • Roh desolée, je savais plus si c’etait l’echo des 12 ou celle d’avant. Et puis, je t’avoue que j’etais un peu ailleurs avec tout ca. C’est super ! Tu en es a combien du coup ? Je suis contente que tu sois moins angoissée 🙂

  17. Je ne vais pas faire semblant de découvrir ce que tu écris après nos échanges mais je suis à la fois émue, amusée (oui je sais c’est pas bien de rire des vomitos boutonneux qui dorment à 20h) et aussi heureuse pour toi. Parce que quand ces mauvais moments seront passés, et qu’on te dira demain que bébé va bien, tu pourras apprécier comme il se doit cette grossesse miraculeuse. Je penserai fort à toi demain ❤

  18. Le premier trimestre c’est de la marde en barre, tu peux le dire. Stress a fond et nausées bien comme il faut, tu as un premier trimestre classique de pmette 🙂 Mais c’est le passage obligé vers le bonheur qui arrive dans une ou deux semaines, le 2e et 3e trimestre ! Mon préféré c’était le 3e, si concret, si beau. Courage et vivement demain pour le premier jour du reste de ta vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s