Les symptômes et précautions d’usage

Longtemps, à chaque fois qu’autour de moi quelqu’un tombait enceinte, je la harcelais de questions sur les symptômes et précautions éventuelles effectuées pour être sure de « nider »: quels symptômes as-tu ressenti, à partir de quand, t’es tu reposée, as-tu arrêté le sport, etc…

Lors de mes FIV et TEC (ou TEV), je guettais des changements dès DPO10. Ma poitrine a-t-elle grossi ? Me fait-elle plus mal que d’habitude quand je suis sous progestérone ? Est- ce que je « ressens » un petit quelque chose ? Une amie m’a même dit : « quand tu seras enceinte, tu le sauras ». Mouahahahahaha ! C’te blague. Elle s’en mord les doigts, vu qu’à 4 semaines de grossesse, je ne me sentais pas enceinte pour un sou.

Alors, pour mes « prochaines fois », surtout, pour toutes mes amies PMettes qui guettent les signes jusqu’à la prise de sang… voici mes symptômes à moi.

Si j’avais fais une prise de sang à DPO 14 ou même 15, 16 ou 17, je vous aurai dis : « c’est mort ». Aucun symptôme. Rien de rien. Pas une goutte de sang durant la nidation. Pas mal à l’utérus. Encore moins des éventuelles nausées ou salivation excessive. Pas de douleur à la poitrine. Non, vraiment, rien. Mieux même.  A 14 DPO, des pertes de sang, qui m’ont fait croire que j’avais des pseudo règles (ce qui n’a rien d’étonnant chez moi, puisque je n’avais pas d’ovulation, alors des mini règles à J1, même provoquées par Duphaston, c’était déjà extraordinaire pour moi).

Ce n’est que vers trois semaines de grossesse environ que sont apparues des petites douleurs aux seins. Puis, une semaine après, nausées et vomissements.

Quant aux précautions d’usage, je me gausse. Pour donner toutes les chances à une éventuelle nidation, on avait dit avec Brad, que cette fois-ci, pour la prochaine FIV, je ne bosserai que de la maison entre la ponction et plusieurs jours après le transfert, et que je ne me mettrai pas à nettoyer mon frigo, comme j’ai pu le faire. Bon. Sauf que, pour la première fois de ma vie, nidation il y a eu alors que : à DPO 14, j’ai fais un footing de 7 kms, à DPO 21, j’en ai refais un, je n’ai pas arrêté de bosser, j’ai fais mes vitres et continué à faire mon ménage normalement, porter des bassines de linge, etc, etc.

Tout ça pour dire que :

– il ne faut pas se fier aux « symptômes », d’autant qu’on se les imagine très souvent,

– je pense qu’il vaut mieux continuer de vivre normalement après le transfert, histoire de ne pas rester fixer sur ce qui peut se passer au-dedans de soi.

Cela n’engage bien entendu que moi.

Publicités

35 réflexions sur “Les symptômes et précautions d’usage

  1. Ici aussi, ras des symptomes. Juste une grosse fatigue et une sensibilité aux odeurs (type clope) vers 2 semaines de grossesse. Et nausées/malaises au bout d’1 mois de grossesse (pas d’aménorrhées)

  2. Je suis d’accord avec tout ce que tu dis, les symptomes ne sont pas forcément évidents à lire et pour vivre normalement j’en suis convaincue (dans la limite des douleurs post-ponction).
    Mes très chers ovaires avaient dégonflé après la ponction pour regonfler en force juste avant ma seule PDS positive, pour moi c’est ce qui m’avait fait pensé que j’étais enceinte, mais c’est très lié aux traitements de PMA et je ne pense pas que tu puisses avoir ça avec une grossesse naturelle.

    • Oui, cest lié a une hyperstim… Ou un debut d’hyperstim. Apres, on fait aussi ce qu’on peut : apres mes deux ponctions, j’ai été arretée car le risque d’aggravation d’hyperstim etait trop grand (et sans etre une chochotte, j’arrivais a peine a marcher…). Comme tu dis, la limite est medicale.

      • Pour les ovaires bizarrement ça peut quand même arriver. C’est le seul « symptôme » qui m’a fait douter. J’avais mal, et au début j’ai pas fait gaffe car ça me l’avait fait après mon premier transfert (mais comme yavait eu la ponction…) sauf que là j’étais sur cycle « naturel ».
        J’avais gogolisé et bref, ça arrive.
        Tout arrive, ou rien, putains de symptômes de merde à la con fait chier

  3. Je te rejoins dans ton post… Et les symptômes d une femme enceinte sont différents voire même d une grossesse à l’autre. C’est décidément pas une science exacte. Pour moi,seins tendus et irratibilité après la prise de sang dpo 15 et début de nausées et sensibilité aux odeurs un peu avant le premier mois. Après vivre comme d’habitude après la fiv, une hyperstimulation c’est pas toujours facile. On devrait nous faire oublier les 15 jours précédents au moment du transfert comme dans mens in black

    • Pour avoir vecu l’hyperstim 2 fois, je sais qu’il est impossible de vivre normalement après la ponction dans ce cas. Mais, l’hyperstim ne touche pas tout le monde, heureusement !

  4. Ok les symptômes……….
    Mais c’est quoi le secret pour tomber enceinte nom d’une pipe en bois (clin d’oeil à Julys).
    De quelle couleur était tes vêtements pendant le transfert ?
    Un gynéco homme ou femme ?
    Quel était le degré de l’écart de tes jambes ?
    Quel temps faisait-il ?
    Tu avais regardé quoi à la télé la veille ?
    T’avais mangé des tomates ?
    Pour te rendre au transfert….voiture, métro, vélo, cheval, téléportation ??
    A quelle heure avais-tu mis ton réveil ?
    Vessie pleine, semi pleine, 3/4 pleine, 1/4 pleine, pas pleine ?
    Les chaussures avec ou sans talon ?
    Détendue ou pas ?
    Combien de temps en salle d’attente ?
    Avec ou sans poil les jambes ?………….et le reste 😀

    • Ah ah. Je n’ai pas eu de transfert, je suis un putain de miracle. Et a mes 6 transferts precedents, je n’ai pas eu d’accroche malgré des blastos de tres bonne qualité. Donc, faudra repasser pour les conseils apres transfert…

      • Ah oui c’est vrai pfff, c’te honte la Pépette !!!!!!!!!
        Bon ben je ne demanderai aucun conseil pour les parties de jambe en l’air, je suis nulle en sexe en ce moment. J’entends par là, que c’est un peu le calme plat. Envie de rien sauf de mes fiv, mes fiv et encore mes fiv pfff. Où en sommes nous rendus avec cette s*loperie d’infertilité ?

    • Mdr. Laisse tomber. En general, les symptomes arrivent plus tard. Donc, essaie au max de pas focaliser dessus (moi je focalisais a mort), meme si c’est dur. Et fais des trucs que tu aimes faire si tu es arretée. Meme si tu n’es pas arretée d’ailleurs. Courage !

      • Je te rassure je suis super zen et convaincue que nous créons nous même ces pseudo-symptomes. Pour ce qui me concerne, une amie m’avait dit qu’elle avait un goût métalique dans la bouche avant même le retard de règles. Plus tard, lors de nos premiers essais bébé sous la couette, je me trouvais régulièrement de goûts bizarres en bouche alors que la suite a démontré que c’était strictement impossible que je sois enceinte vu le spermogramme de mr… Donc, oui, rien ne sert de psychoter, il faut tester à temps (et par prise de sang)

  5. Comme ça fait du bien de 1) te lire 2) lire tout ça. Tu es notre petit espoir Marivalou, celle qui nous fait croire que CA peut arriver. Et puis ces symptômes qu’on attend, espère, cherche, invente même, ça fait mal. Alors merci 🙂

  6. Moi aussi on m avait dit « quand tu seras enceinte tu le sauras » résultat des courses je n ai jamais eu si peu de symptômes que lorsque il s est avéré que j étais effectivement enceinte !

  7. Ah c’est cool de lire ça !
    J’ai eu tous les symptômes de la terre et leur contraire en 5 ans, tous les mois j’innovais et du coup quand c’était le calme plat, bah c’était forcément que j’étais enceinte aussi ! (pas l’ombre d’une grossesse bien sûr, mon max en bhcg c’est 1 pour te situer le niveau).
    Mais ils sont casse-pieds et je reste polie tous les sites, tous les médecins avec leurs précautions aussi stupides que floues genre ne pas porter de poids lourds, ça veut tellement rien dire ! Y’a mille façons de porter un truc lourd et d’ailleurs c’est quoi un truc lourd ? Un gros bébé c’est un truc lourd ? Le maxi pack de bières c’est un truc lourd ? Ma main dans ta gueule c’est un truc lourd ?
    Le sport c’est pareil. On nous dit de pas forcer sur les abdos et en même temps d’avoir une vie normale parce que c’est pas une maladie (euh okaaay). Dernièrement j’ai lu sur un blog qu’une fille en couvade avait décidé de vivre normalement tout en évitant d’éternuer ou de se pencher (ô_O).

    Bref entre les précautions qui rendent folle, l’injonction de penser à autre chose et ces satanés symptômes qu’on voudrait clairs comme de l’eau de roche, on est pas dans la merde.

    • T’as tout compris !!!
      Entierement d’accord avec toi sur tout. Au final, au moment ou ca a marché, j’ai fait toutes les choses non recimmandées au moment de la nidation. Sauf que je me suis pas pris la tete. Ca, c’est plus dur a appliquer au moment des FIV. Ma doc m’a souvent dit que je pouvais aller sauter a la corde juste apres le transfert, si l’embryon devait s’accrocher, il s’accrocherait… Je la croyais pas.
      Tu sais que j’avais meme peur de faire caca, apres le transfert ? J’etais persuadée que mes embryons s’en allaient probablement… J’espere que cet article t’aidera la prochaine fois… Ou en es tu ?

      • Ok je suis allée voir ton parcours pour comprendre cette grossesse naturelle.. Non mais la blaaaaague !!!! C’est complètement dingue cette affaire ! Alors là oui pour le coup tu t’es pas pris la tête pour de vrai tellement c’est imprévu, même dans les commentaires de ton article sur les nausées personne ne s’est aventuré à te dire que peut-être c’était des nausées de grossesse, c’est dire. Waouh. J’espère sincèrement qu’on viendra JAMAIS te les briser avec le fait que ça a sûrement marché justement parce que tu n’y pensais pas.

        He ben c’est marrant parce que figure-toi que je suis en cycle biopsie MatriceLabs, ça te rappelle quelque chose ? 😉

        On a pas vraiment le même parcours parce que pour nous l’infertilité est plutôt masculine (OATS trèèèès fluctuant avec une p** de fragmentation) et qu’on a perdu beaucoup de temps (selon moi, mauvaise perdante) à faire des inséminations. Mais depuis qu’on est passés en fiv (3), j’ai 7 embryons transférés au compteur dont 5 blastos et encore un dernier petit blasto au congèle. Mon mec est passé sur le billard 3 fois (kyste/varicocèle/prostate) et comme rien ne vient, pas même l’ombre d’une accroche alors que notre cas n’est pas du tout considéré comme désespéré, j’ai finalement accepté de faire cette biopsie avec laquelle tout le monde me saoule. J’y passe lundi matin. Mais comme je suis un peu folle, et que tous les mois on bosse bien en période d’ovulation, je me demande si la biopsie peut arracher un éventuel embryon qui aurait commencé à s’installer. J’y vais donc pas super en confiance mais faut pas appeler Sainte Anne. (steuplé)

      • Ouais, mon cas est atypique jusqu’au bout. Meme ma doc, en lui parlant des nausées, n’a pas pensé a une eventuelle grossesse, c’est dire.
        Toi aussi, tu as un sacré parcours. Ils ont verifié la vascularisation de l’uterus chez toi ? Chez dame lapin, c’est ca qui a fait la difference. Courage pour la biopsie… T’as pas eu une echo de controle avant de commencer la progesterone ? C’est comme ca qu’on a detecté « un truc » chez moi. Mais mon ovulation avait eu lieu avant le traitement. Sinon, demande une echo avant de commencer.

  8. Tiens en parlant de corde à sauter après le transfert (j’y crois complètement) ça me rappelle un transfert où on m’a regardé comme une déjà-mère-indigne parce que je voulais rentrer chez moi avec mon mec à moto. Ces garces m’ont tellement fait culpabiliser que je suis rentrée à pieds avec mon casque (alors truc lourd ou pas truc lourd ?..) en psychottant à mort parce que si les vibrations de la moto c’est pas bon, alors tout est dangereux. On est pas aidés..

    • Arfff. Non mais serieux. On nous aide pas a vivre « normalement », apres. La politique de mon centre est toute differente : vivez normalement le plus possible, sauf raison medicale bien sur (hyperstim dans mon cas).

  9. Le protocole doit être différent selon le centre et le profil de chaque patiente parce que moi j’ai zéro médication. J’ai vu mon gynéco pma à J5 qui m’a dit d’aller faire l’écho à J19 pour voir si l’endomètre avait la bonne épaisseur (donc trop tôt pour voir quoi que ce soit de toute façon) plus une prise de sang, tout comme un contrôle de stim en fait, puis on m’a appelée pour me donner la date de la biopsie, lundi se sera J23 en l’occurrence. Au fond de moi, la voix de la raison me dit que ce cycle c’est un cycle cadeau, un cycle dans le vent qui ne sert qu’à la biopsie mais tu sais il y a aussi la voix de la pmette hystérique qui croit au miracle, à l’oasis en plein désert et bien souvent c’est elle qui parle le plus fort. Je m’en vais lui faire fermer sa bouche à celle-là !

  10. Voilà… Je tombe sur ton post au cours de une séance de googling intensif, le stress de ne ressentir absolument rien depuis le tec… Je me sens idiote et en même temps ton post me donne de l’espoir. Je crois que je vais rester la dessus !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s