L’effet Perle de lait … ou comment je tente de lâcher prise

Tu connais la pub ? Tu sais… la nana, elle mange un yaourt et elle crispe son visage.

Puis elle dit : « et j’ai goûté Perle de lait, et mon visage s’est transformé » et là, tu la vois avec un visage hyper détendu.

Bref. J’ai eu mon effet Perle de lait à moi, et franchement, non seulement mon visage a changé (parait-il qu’il s’est éclairé), mais ma vie aussi.

Mon effet Perle de lait a commencé quand j’ai pris conscience qu’il fallait que je vive ma vie sans la faire dépendre de notre désir d’enfant et de la PMA. Autrement dit, ça ne sert à rien d’attendre un congé maternité qui ne viendra pas. Donc, j’ai pris les devants, j’ai donné ma démission et j’ai appris à dire non. J’ai dis non à mes anciens boss. Et je suis partie, vivre mon challenge professionnel, vivre ma vie. Etre à son compte m’a changé la vie : plus de compte à rendre, à part à mon banquier, organiser ma journée comme je l’entends, et sérénité d’esprit. Même si je cours toujours, même si le stress du métier est toujours là, je suis heureuse le matin de me lever pour travailler.

Et l’effet Perle de lait a continué : je me suis inscrite au yoga. Ah le yoga.  Une heure et demie par semaine, et ça me fait un bien fou. Je fais du yoga Kundalini, basé sur des « chants » et sur la respiration. Sérieux au début, j’étais morte de rire de m’entendre chantonner des paroles incompréhensibles. Puis maintenant, je me concentre sur les paroles et je sens le bien-être m’envahir, comme dit la dame. Je suis tellement détendue que je profite de ce cours pour évacuer tous mes gaz naturels (heureusement, je pète en silence, oufffff).

Tout ça pour dire que j’ai eu mon effet Perle de lait. Que je suis heureuse. Que je vois bien que je peux être heureuse même sans enfant. Mais que pour le moment, le deuil n’est pas fait, je veux être maman.

Je n’ai pas totalement lâché prise, mais je suis sur la bonne voie. Difficile de lacher totalement prise quand on fait un métier un peu stressant, quand la PMA est partout, quand les femmes enceintes et les bébés sont autour de vous. Mais, désormais, je vis bien tout ça. Preuve en est. Un couple d’amis très proche (quasi meilleur ami de Brad) nous a informé en VIP de leur grossesse du deuxième en C1. VIP car ils en ont parlé à personne, sauf à nous, car ils étaient très mal par rapport à notre propre histoire et redoutaient un peu notre réaction. Brad, comme d’hab, était super heureux pour eux. Et… j’avoue que moi aussi. Pour la première fois, j’étais contente, sans arrière pensée, pour ma copine fertile (d’habitude, je réserve cela à mes copines infertiles ou qui ont galéré pour avoir un bébé…). Je ne sais pas si c’est parce qu’elle a toujours été à l’écoute quand j’en avais besoin, qu’elle ne juge pas et ne sort pas des « préjugés » à tout va. Mais le résultat est là. Je me réjouis du bonheur des autres avant de penser à ma petite personne, et ça, c’est juste magique.

Publicités

31 réflexions sur “L’effet Perle de lait … ou comment je tente de lâcher prise

  1. Félicitation. Je sais que c’est ton inconscient qui a parlé lors de l’annonce de grossesse mais c’est juste énorme comme changement.
    Sinon tu as essayé le perle de lait sur le visage (référence à une autre pub de la même marque) ?
    Bonne continuation dans le lâcher prise et bon courage pour le boulot

    • Il m’a fallu bien du temps et de traitements, tu sais… et ça s’est fait naturellement. Ca s’est fait surtout quand j’ai arrêté de vivre pour avoir un enfant et quand j’ai commencé à vivre tout court 🙂

  2. En effet, quand on arrive à se dire que nous ne sommes pas une FIV ou une IA mais qu’elles font « juste » parties de notre parcours de vie alors un grand pas est fait mais cela demande en effet bcp de sagesse, de patience, de lâcher prise… (le yoga m’a bcp aidé aussi !) Bravo à toi et bonne continuation !! 😀

  3. je dis bravo, j’aimerai avoir le courage de démissionner et de faire un métier qui me plait oh oui j’aimerai tout envoyer balader pour une fois mais dans mon cas il me reste encore des choses a régler, ensuite j’espère y parvenir 😉

  4. Je suis très contente de lire cela 🙂 …avec un peu de retard car je ne suis pas vraiment à jour dans mes lectures en ce moment…
    Et puis tu sais, l’effet « perle de lait » ne signifie pas forcément, résignation et deuil de l’enfant. c’est simplement une reprise en main de ta vie pour mieux faire face à ton présent et ton avenir quels qu’ils soient. Le combat n’est pas terminé, mais tu sais assurément comment le mener le plus sereinement et efficacement 🙂
    Good good job, c’est pas facile à faire mais comme d’hab’ tu assures !!!
    Je t’embrasse

    • Toi, t’as pas lu l’article d’après (lol). En fait, c’est un jour « perle de lait » et un jour « j’y arriverai jamais, je suis trop stressée, ça m’obsède ». Ca se soigne ?
      Cependant, j’essaie d’être au maximum perle de lait 😉 C’est juste que mes règles ne sont jamais revenues naturellement (snif). Et que j’ai l’impression de régresser (re-snif). Mais je retiens tes bons mots : le combat n’est pas terminé. Je t’embrasse aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s