Bref, c’est la crise

Je commençais juste à être heureuse, profiter de la vie, c’était trop beau pour continuer. Les cagades continuent chez nous et de plus belle.

Par quoi commencer ? Par le début, tout simplement. Depuis 2 semaines, je bosse comme une tarée. 10 h par jour, 7 jours par semaine. J’ai passé mon week-end ensoleillé dans un tribunal et dans un bureau. Tout ça pour rien puisque le résultat ne fut pas la hauteur. (Autant vous dire que je suis à la masse côté lecture des blogs des coupines).

Puis, lundi dernier, première désillusion. Ma future « associée » me lâche. Oui, elle ne peut pas prendre un local avec moi car le préavis serait de 6 mois (pour une loc) ou de 3 mois (pour une sous-loc) et qu’elle ne sait pas où elle sera dans 3 mois. Gros LOL, là. Car le sous-entendu, c’est : « je ne sais pas si je ne vais pas déménager à 200 bornes, tout lâcher, tout quitter, ma clientèle, mes projets pro, mes amis, pour aller m’installer dans la même ville que mon mec actuel que je connais depuis un mois et demie ». WTF ?!

A l’annonce de cette nouvelle, je n’ai pas réagi. J’étais malade. Elle a profité de ma faiblesse. Je lui ai dis au revoir, puis, j’ai réalisé. ELLE ME LAISSE TOMBER ! C’est pas comme si on en parlait depuis plusieurs semaines/mois. C’est pas comme si on n’était tout de même devenue un peu proches. Première gifle. Plus tard, hier, je l’ai revue. Et je lui ai dis tout le bien que je pensais de cette situation, du fait de tout lâcher pour un mec qu’elle connait à peine, de s’emballer comme ça… Que dans cette ville, elle devrait tout recommencer de zéro, s’adapter aux us et coutumes du barreau (chaque barreau a ses particularités), se refaire un nom, une clientèle, rebosser pour un patron, bref, revivre l’enfer. Se re-enchaîner. Ca n’a pas eu l’air de l’ébranler outre mesure. Moi, en revanche, ma confiance est rompue, et mon amitié, grignotée. Je suis très dure en amitié et je ne pardonne pas comme ça. Elle m’a fait mal, et je crois qu’elle le sait. Pour le reste, je continue à mener mon chemin, seule, mais sûre de ne pas être mal accompagnée.

Mais s’il n’y avait que ça… mais non. Faut toujours que les choses se compliquent. Hier, nous avions rendez-vous avec Jolie Doc, notre biologiste. Qui nous a expliqué en première partie de rendez-vous que nos embryons étaient de vrais winners lors de nos précédentes Faïves. Ils étaient pârfaits, rien à dire, jolis comme tout, etc. En plus, on arrivait à chaque fois au stade blastocyste. Toutefois, ils n’ont pas « tenus ». Alors, Madame, vous a-t-on parlé de M*triceLab ?

Je répète ce que m’a dit Super Doc. Sauf que Jolie Doc pense que je devrais le faire. Bon. Ok, je suis pas contre, mais bordal, mettez-vous d’accord. Je lui ai donc demandé de parler avec Super Doc, un peu, de communiquer et qu’ils me rappellent. Après, j’ai posé des questions. Qu’a donné le test pré-IMSI ? Stupeur. Les résultats n’étaient pas dans le dossier, elle a du aller les chercher et pensait qu’on ne l’avait pas encore fait. Elle va les chercher.

Et là, catastrophe. Je pense que ça ne va rien dire à la plupart d’entre vous, mais en gros, Brad a 1% de spermatozoïde de Grade 1, et 11 % de Grade 2, 30% de Grade 3 et 58 % de Grade 4. Explication : rien ne va. IMSI recommandée. De même que l’arrêt de la clope (bis).

Alors, moi, je ne comprends pas. Je ne comprends pas comment on a pu passer au travers de ce test pour les deux précédentes FIV (le spermo était normal). Je ne comprends pas non plus comment on a pu avoir autant d’embryons (10 à chaque fois) et autant de blastocystes (4 pour Faïve 1 et 4 pour Faïve 2) en ayant un problème du côté de Brad.

J’ai demandé qu’on fasse des examens complémentaires (fragmentation de l’ADN notamment) pour savoir où on allait. J’ai demandé qu’ils se réunissent bordal, pour parler de notre cas. Qu’ils COMMUNIQUENT ! Ils doivent me rappeler. J’attends toujours. Si j’ai rien la semaine prochaine, je rappelle. Je sais pas qui, je sais pas où mais ça va bouger.

J’en profite pour faire passer un message : si vous connaissez des examens qu’on n’aurait pas fait, n’hésitez pas à me laisser un message. De la même manière, n’hésitez pas à partager avec moi vos expériences. Dame Lapin, HELP !

Brad a sagement encaissé. Sauf qu’il a clairement dit qu’il n’arriverait pas à arrêter totalement la clope. Et je me suis mise en colère. Depuis un mois, il n’a même pas tenté de diminuer. Soit disant, il n’y arrive pas. Je lui ai dis qu’on pouvait attendre, même plusieurs mois, pour lui laisser le temps. Mais non, car en plus il est « pressé ». Bref, Brad déprime. Il ne veut pas arrêter la clope, mais on l’y oblige. Il n’en a pas envie, mais est contraint. Pour lui, il n’a plus de plaisir dans la vie sans la clope (sympa pour moi), et à l’entendre, sa vie est quasi fichue. J’ai peur pour la première fois de le perdre, que cette PMA brise notre couple à jamais, nous sépare. Je ne comprends pas sa réaction, il ne comprend pas les miennes. Je fais tout pour avoir notre enfant, et il continue de cloper.

Hier soir, cela a été la crise. J’essaie de le faire parler, mais lui, ne veut pas parler. Je veux le soutenir, mais il ne veut pas être soutenu. Il est seul avec lui-même et ça me fait mal de le voir ainsi. Ca me fait mal aussi de voir que pour nous, pour notre couple, il est incapable d’arrêter de fumer. Je vais voir comment il gère la chose, à l’avenir, mais j’ai peur d’avoir à lui dire en septembre qu’on ne fera pas de Faïve parce qu’il n’a pas arrêté de fumer.

Quant à ma doc, et bien… je ne sais pas trop quoi en penser. En même temps, c’est elle qui a prescrit ce fameux test alors qu’aucune raison ne portait à croire qu’il y avait un problème de ce côté là. Je vais voir comment elle réagit aux résultats. Si elle me permet de retrouver confiance en elle, tant mieux. Sinon, et bien, je ne sais pas trop quoi faire. Je suis déjà dans une clinique privée, je suis déjà chez les soi-disant meilleurs. L’autre solution serait de consulter à Paris… un peu cher en déplacements…

Bref, c’est la crise et je suis perdue.

Publicités

47 réflexions sur “Bref, c’est la crise

  1. Mouais, bon, là, ça fait quand même beaucoup…. :-/ Je te soutiens à 1000% pour ton ex amie, j’aurais bien réagi comme toi (fou, non ? ;-)) C’est abusé, surtout pour une avocate ET amie, de se laisser aller à tant de légèreté avec sa « parole ». Et pour nous poissonnettes intègres, c’est très dur à encaisser de tel « manquement de valeur », des désistements comme ça. On se sent trahies. Mais comme tu dis, positive que tu es toujours, mieux vaut cela plutôt qu’elle te lâche plus tard où ça aurait été peut-être pire… Je suis sûre que tu trouveras mieux qu’elle !
    Pour le reste, je suis larguée. Je ne comprends juste PAS. Si les zozos n’étaient pas bons, la mayo n’aurait pas pris et tu n’aurais pas eu tant de Winners ! Quand les zozos déconnent, normalement, ça ne fait pas « ça ». Mais bon, je ne suis pas ni médecin ni Dame Lapin 😉 donc sans connaissance je ne peux que partager ta perplexité. Faich.
    Enfin, même si c’est normal (même pour vous) de traverser des périodes de doutes, de crises et de clash, je mets ma main à couper que JAMAIS vous ne vous séparerez. Brad n’est pas comme toi, il n’extériorise pas ses angoisses, sa peine, il a besoin de descendre au fond, tout seul et de remonter, tout seul. Laisse le appliquer sa formule à lui. Il sait que s’il a besoin tu seras là. Pour la clop, enfin, je comprends vraiment ce qu’il ressent. C’est marrant je me suis entendue dire la même phrase sur la vie qui n’a plus de goût sans la clop. C’est vrai que c’est dingue de dire une chose pareille et pourtant… Arrêter la clop, c’est se priver pour certains, d’une partie de liberté, d’insouciance, de fête, de bonheur en somme. Et du bonheur, ces derniers mois vous n’en avez pas eu complètement votre compte. Si je puis m’autoriser un conseil de véritable amie qui vous connais un peu, laisse le prendre le temps de digérer cette dernière mauvaise nouvelle et ravale tes injonctions 😉 Il est très loin d’être idiot, il a compris les enjeux, il sait ce qu’il doit faire et il veut autant que toi ce petit être. Il le fera. J’ai tout confiance. Ce n’est qu’une question de temps, c’est un travail très personne l’arrêt de la clop, il doit le vouloir seul pour que ça marche et malheureusement toi tu n’y peux rien. Plus tu le contraindras, moins il y arrivera.
    C’est un méchant creux de vague mais vous allez remonter, c’est sûr, parce que vous êtes des battants et vous avez en plus d’une volonté inébranlable votre indéfectible amour pour cimenter tout ça. Courage mes amis !! Plein de gros bisous

    • Voilà ce qu’on attend d’une amie : ce commentaire. Merci pour ça. Moi aussi, mon ex future associée me fait juste halluciner. Seulement, y’a que moi qui ait le courage de dire qu’elle déconne à plein tube. Je suis surement (trop) entière, that’s why. Passons.
      Pour les zozos, je ne comprends pas non plus. Peut-être aurons nous plus d’explications plus tard, là, on est juste sous le choc.
      Pour Brad, je vais appliquer tes conseils, d’ailleurs, hormis hier, c’est déjà ce que je fais. Je le laisse descendre très bas, tout seul, il sait que je suis là. Mais hier, ça m’a fait mal de le voir si déprimé, si mal. Je ne le forcerai pas, mais j’aimerai qu’il le fasse. Or, il m’a avoué n’en avoir aucune envie. J’ai aussi connu cette histoire de vie fade et sans gout sans la clope, et je le lui ai dis (malheur !). Hier je pense aussi avoir été maladroite dans mes propos. Du coup, maintenant, j’applique tes conseils. Plus d’injections. Plus de remarques désobligeantes. J’espère que nous rebondirons, oui. J’ose aussi espérer que tout cela ne sera pas vain. Pitié. Je t’embrasse fort et suis heureuse de te compter parmi mes amies proches. ❤

      • Je sais que tu et vous ferez tout ce qu’il faut faire. Vous savez l’un et l’autre prendre vos responsabilités, vous épauler – chacun à votre façon – et avancer. Vous le ferez cette fois encore, avec ou sans l’aide des « amis » mais c’est bon de se sentir épaulé par les gens qui nous aiment et moi je vous aime pour de vrai. Même de loin je vous soutiendrai toujours 🙂 Moi aussi je suis heureuse et surtout très fière de vous avoir comme amis. ❤

  2. Marivalou, je ne comprends que trop bien ce passage de doutes et d’exaspération face à tous ces (put***) d’obstacles. Les médecins (je te présente mes excuses pour l’ensemble de la profession), ben parfois c’est des handicapés de la communication et parfois chacun pense faire le mieux de son petit coté et en parle pas. Et c’est grave le wei. Ca n’excuse rien, hein, c’est pas ce que je dis. Pour ta collègue, parce que je crois que maintenant tu ne peux la considérer que comme ça, ben tu sais à quoi t’en tenir, et surtout ne te laisse pas bouffer par cette déception. Je crois que ça en vaut pas la peine et que toutes tes forces doivent aller ailleurs. Pour les résultats, ben y’a une part d’inexplicable, mais probablement un problème de fécondance. Mais vous n’auriez pas eu autant d’embryons. C’est hyperdur de se laisser porter, et de faire confiance, surtout que tu te dis que ça te grille des chances (comme moi, l’aut’ doc je lui en veux encore d’avoir insisté pour faire 2 IAC avec des saignements la veille, genre la muqueuse était du coup super réceptive, genre 2 tentatives perdues d’avance mais faites pour légitimer le passage en FIV, bref ). Allez prendre un autre avis ne te fera peut être pas changer de centre mais peut être te donner des pistes ou te réconforter dans la prise en charge actuelle. En tous cas, je suis de tout coeur avec toi. Au fond de la piscine, c’est parfois plus facile de donner un coup pour remonter à la surface. Ps: tu connais la loi de Murphy? Ben j’crois que tu y as le droit, là…

    • Ah merci beaucoup pour ton commentaire et ton point de vue, et ton ressenti. Je ne saurai pas vers qui me tourner pour avoir un deuxième avis, en fait. Il n’y a pas des tonnes de spécialistes dans ma région…
      Sinon, je suis complètement d’accord avec toi pour ma collègue : je ne gaspille pas mes forces pour cela, je lui ai dis ce que je pensais et je trace ma route. Une des mes autres « collègues » m’a dit que c’était l’attitude la plus digne et que ca ne l’étonnait pas de moi. Ha ha !
      Quant aux embryons qui se sont formés et allés jusqu’à J5 malgré ce « souci »… je capte toujours pas. Je suis perplexe.
      Tu peux dire à Murphy d’aller voir ailleurs, s’il te plait ? 😉
      Ah, et pour la clope électronique : il en a déjà une !!!! C’est le pire, ça. Il a déjà essayé, mais ça n’a duré que deux mois, et il parvenait pas à stopper entièrement la clope.

  3. Je n’ai rien à dire de plus sur ta « pote » que ce qu’on s’est déjà dit par mail…. Et pour Brad… je t’ai mailé ce matin, ou en tout début d’aprem ( je sais plus… ). Courage courage courage !!!

  4. Ta  » copine  » pas cool de te lâcher ainsi !! J espère que tu vas trouver quelqu un d autre ?

    Pour Brad il exagére quand même toi tu subis déjà les traitements rdv écho …. Il peut bien faire un effort marde alors ces hommes ….

    Des bises

  5. Pouah, dur dur tout ça pour une seule personne…
    La collègue, pfff, rien à dire, c’est vraiment moche, c’est tout. Mais toi t’es la meilleure, tu vas tout gérer.
    Passage en imsi, ça donne des chances en plus il faut voir le bon côté, mais c’est vrai que c’est bizarre, parce qu’avec des embryons de compétition, c’est pas logique une cata pareille dans le spermo…
    Pour Brad, il arrive pas à gérer tout ça à priori, du coup il clope, et il pense que si il arrête ça, il n’aura plus rien à quoi se rattacher, même s’il tient à toi évidemment, n’en doute pas, mais il y a ce problème et il n’arrive pas à être à la hauteur, pourtant il voit que toi tu te bats à fond, il se sent coupable de ne pas réussir.
    Mais je comprends tout à fait ton point de vue, surtout que je suis anticlope à fond. Toi tu fais tout pour arriver à votre but, tu donnerais n’importe quoi, et lui à priori, non (même si c’est plus complexe que ça sûrement), ça doit faire vraiment bcp de peine.
    Plein de bisous

    • Oui, tu as bien résumé. La clope, c’est le truc qui lui permet de pas sombrer, et s’il ne l’a plus, il se dit qu’il va sombrer. J’espère qu’on ne va pas sombrer, c’est tout.
      Moi qui croyait que notre cas était complexe, en fait, il l’est bien plus complexe encore. Qui dit mieux ?

  6. Ohlala quand j’ai lu ton post je me suis dit « INTERVENTION!!!!!!!!!! ». Alors, l’imsi. C’est dingue qu’ils aient pas fait ce test au début! Mais le spermo était normal? Il en a fait 2? Car pour nous, 14% de typiques dans un labo de quartier, re-spermo dans super-labo et 3% de typiques, direct test pré-imsi. Qui a donné 1% de grade 1 et … 99% inutilisables. J’en ai chialé au téléphone (oui j’en suis pas fière). Par contre je suis enragée car c’est là que l’homme tout culpabilisé a dit « la clope c’est fini ». Il n’a pas envie d’améliorer son sperme??? Et toi, il croit que « tu les sens », les injections quotidiennes? Rha jsuis désolée mais en temps normal je suis anti-tabac alors depuis la pma… Jme transforme en roquet enragé. Je pense qu’il faut pas que tu le lâches sur ce sujet, toi tu as tous ces traitements, il peut bien faire UN effort, qui en plus impact sur sa santé et vos futurs embryons. Pour les blasto, c’est possible. On avait l’IMSI dès la FIV 1, mais 1 blasto sur 5 embryons, et 5 blasto sur 7 embryons (sur 8 follicules). 1% sur des millions, c’est suffisant. Allez, courage, vous avancez vers de nouveaux protocoles, ça donne de l’espoir. Et hésite pas à m’envoyer un mail si besoin 😉 Bisous

    • Bah oui, j’attendais ton commentaire avec impatience, tu m’étonnes !!! Bon alors, pour les spermo, on en a fait deux en tout (avant le test pré-IMSI), dans notre centre PMA (donc, le labo est censé être bon) qui donnait un bon volume et même si beaucoup d’atypiques, ça restait dans les normes (je ne sais plus exactement, 74 ou 84 % d’atypiques). Bref, la biologiste disait que sur le nombre, ce serait ok.
      Quant à la réaction de Brad, et bien, oui je suis déçue de voir qu’il ne réagit pas de la même façon que le tien. C’est certain. Après, il a entendu les médecins, et je pense pas qu’il ne fera rien. J’attends de voir, c’est tout, et en attendant, je bous dans mon coin et j’ai peur, peur qu’il n’y arrive pas. Mais non, je ne lâcherai pas sur le sujet, j’arrête juste de l’emmerder avec ça. Pour le moment. On verra quelle sera la réaction. Déjà, il faut qu’il encaisse tout ça. Et là, c’est tout frais. Bon, du coup, on va vraiment avoir le même parcours… dis steuplé, tu réussis ta FIV 3 hein.

      • Ben oui, j’aimerai bien la réussir aussi moi 😦 Disons que notre doc est un peu … cash. Alors lors du 1er ou du 2ème rdv, quand il a comparé notre fertilité à un couple de 45 ans et que « il n’y a rien de pire que la clope pour la fertilité », l’homme a pas pu faire autrement. Par contre, il a switché à la clope élec tronique. Il a gardé le geste, il avait des petites doses de nicotine. Et là il a arreté complètement (avec 2 FIV foirées…).

  7. Ah ben ça me rend toute triste ton post…
    Déjà, désolée pour la lacheuse. Remarque, mieux vaut maintenant qu’une fois demarré le projet. Ouste le boulet.
    Pour les exams, vous avez fait les cariotypes je crois ?
    Pour Brad, je t’avoue que je suis perplexe. Je vais peser mes mots car j’imagine que ce refus est l’expression d’un mal être, mais j’avoue ne pas comprendre. L’infertilité du couple, pour un homme, c’est clairement pas drôle. Mais pour être en train de le vivre (et je clope plus et bois plus pour ÇA et ça me pèse) il me semble qu’en même qu’on a « facile » 80% de la lourdeur du protocole qui repose sur nos petites épaules de femmes. Alors…
    Des bisous

    • Comme tu dis, ouste et je trace ma route. Caryotypes ok, oui.
      Pour Brad, je pense que je me suis mal exprimée. Il ne refuse pas l’arrêt clope. Mais ça le déprime. Et il pense ne pas y arriver. Voilà voilà. Mais comme je lui ai fais remarquer, pour y arriver faut déjà commencer un jour. Haem. J’attends de voir, donc. Et merci pour ton soutien.

  8. C’est vraiment nul de la part de ton amie. Peut-être peux-tu te consoler en te disant que mieux vaut un départ avant le lancement du projet qu’après. (mais ça reste super nul!)

    Au sujet de la clope, j’ai tant de choses à dire, tant de frustrations au sujet de mon (mi)couple que je partage avec toi. Tes deux paragraphes sur le sujet, j’aurais pu les écrire. Je n’ai malheureusement pas encore trouvé la botte secrète pour faire comprendre à mon homme l’impact de la cigarette sur sa fertilité mais surtout de sa « non volonté » d’arrêter sur notre couple et notre projet de famille. Voici un lien vers le doc distribué dans mon centre sur la cigarette: http://www.saintluc.be/services/medicaux/fumeurs/brochure-fertilite-tabac.pdf . Honnêtement, mon homme ça ne l’a absolument pas fait tilter. Il est persuadé que les femmes ont naturellement plus de volonté que les hommes et que donc tout est plus facile pour nous. ça contrebalancerait ainsi la lourdeur des traitement que je vis (coelio, piqûres et autres joyeusetés du genre) par rapport à sa difficulté à se convaincre qu’il doit arrêter de fumer. Paraît qu’il y a une logique dans tout ça. Je cherche encore…
    Si tu veux en discuter (ou si tu trouves la recette miracle), n’hésite pas.
    Enorme bisous.

    • Aaaaaaaaaaaah, JE NE SUIS PAS SEULE !!! Quel soulagement. Merci de me comprendre. Le mien ne considère pas que c’est aussi dur que ce que je vis mais ne s’en sent tout simplement pas capable et dit lui même ne pas avoir la volonté d’arrêter. En tous cas, il est au pied du mur, là, donc oui, je t’écrirai surement pour te raconter l’évolution des choses 😉 Si toi aussi tu veux partager ça avec moi, n’hésites pas à me mailer ! Bisous bisous ma belle !

  9. Ouhla, ça fait en effet beaucoup pour un petit bout de bonne femme. Ta pote (ex) n’est vraiment pas réglo, c’est moche de te planter comme ça.
    Pour le reste, j’avoue que ça semble (…) WTF !?
    Il faut en effet qu’ils se parlent tous ces pontes de la médecine, et qu’ils vous expliquent aussi !!
    La clope et Brad, j’imagine en effet que ça doit te rendre malade, et triste. J’ai connu ça sans PMA en arrière plan et ça me semblait déjà incompréhensible. Peut être qu’il ne prend pas la mesure des choses? Ou que ça n’a pas encore fait le tour !? Bon sang Brad, on se réveille là ! (tu peux pas lui coller un patch dans le dos discrétos !?)
    Courage ma belle, j’espère que tout va s’éclairer et s’arranger doucement, je pense bien fort à toi… Tout plein de bisous

    • Merci. Paraît que les mecs sont plus longs à la détente. Hmmm. Cela étant, et pour sa défense, pour plein d’autres choses, c’est un mec génial. Il a été très présent tout au long du parcours, fort aussi, a su réagir comme il fallait. J’attends, donc. Une vraie torture. Merci pour ton soutien.

  10. Passons sur la naïveté de ton amie… Quand on est amoureuse, on ferait n’importe quoi pour que notre vie ressemble à un beau film. Il faut s’être cassée la gueule une fois pour être capable de regarder où on marche… Tant pis pour elle (et tant mieux pour toi d’avoir appris AVANT que ce n’était pas quelqu’un de fiable).

    Pour la crise de couples, je compatis. Mais les hommes ne sont pas comme nous face à ce genre de situations, et en général, plus on les tanne et moins bons sont les résultats.

    Tu sais ce qu’on dit: « les hommes font toujours ce qu’on leur demande, pas besoin de leur rappeler tous les 6 mois! »

    Et je suis une nouille en fragmentation etc, donc je ne te dirai pas de bêtises.

    Mais comme je compatis!

    • Non mais le pire, c’est qu’elle vient juste de se casser la gueule il y a trois mois !!! Même chose, même emballage au bout de quelques semaines à peine, et au bout de deux mois, c’était fini. Passons.
      Je suis 100 % d’accord avec toi pour les hommes. Depuis notre grosse dispute et conversation mercredi, je n’en parle plus du tout. C’est ce qu’il me reprochait, de lui faire plein de remarques insidieuses (pas fais exprès) et de le lui rappeler trop souvent à son gout (à peine une fois toutes les semaines ou 15 jours !!!). On n’a pas la même notion du temps, je crois, alors je le laisse déprimer dans son coin. Mais qu’est-ce que c’est dur ! Merci de comprendre !

  11. J’espère que tu auras un peu de temps pour toi, pour te reposer et te ressourcer après ses semaines de boulot intenses et cette grosse déception de collègue/amie.

    Ce n’est pas facile d’avoir des embryons soi-disant winners, puis rien au bout du compte. Nous aussi on est très fort à faire des beaux embryons (7 embryons transférés- 2 à J3 et 6 à J5) qui n’ont malheureusement pas encore choisi de faire des vacances, pourtant tout compris, de 9 mois dans mon utérus. On n’as pas encore trouvé la solution-miracle pour les convaincre de planter la chaise longue et parasol, mais c’est notre mission pour les mois à venir. Au programme, biopsie M*triceL*b et biopsie ERA (Endometrial Receptivity Array), toutes les deux chère et assez controversées, mais on ne sais plus trop quoi faire. Je compte aussi demander au biologiste si l’éclosion assistée serait une piste envisageable.

    Je peux imaginer que ce conflit autour de la cigarette soit très difficile à vivre et je suis vraiment désolée que tu as ça, plus toutes les autres obligations des FIVs à gérer. Est-ce que ton compagnon a déjà réfléchi à la possibilité d’être accompagné dans l’arrêt de la clope s’il ne pense pas y arriver tout seul (hypnose, psychologue) ?

    J’espère que ton biologiste et ton gynéco vont pouvoir réfléchir ensemble et te donner des informations plus claires au prochain rdv.

    • Ah, une copine de non implantation ! Je vais essayer de suivre ton blog bien que pas du tout fortiche en anglais (je suis une marde, même).
      Je te dirai les pistes qui s’offre à nous, dès que ces c***** m’auront appelé (z’ont pas l’air pressé ceci dit). Je penche pour une biopsie M*triceL*b. En revanche, je ne connais pas la biopsie ERA, quoi que c’est ? Pour l’éclosion assistée, apparemment, pas besoin pour nous : cela a déjà été fait sur l’un des winner, et en plus, un des derniers embryons transférés étaient déjà éclos. Je sais aussi qu’ils vont essayer le transfert à J3, même si ça veut dire bcp d’embryons à transférer car jamais tenté sur moi, mais sans grande conviction.
      Pour l’arrêt clope, sujet sensible, et je lui ai promis de ne plus en parler, de le laisser tranquille afin qu’il encaisse tout ça. Je lui ai parlé d’un psy (tabacologue), il ne veut pas. Je lui parlerai de l’hypnose quand il sera prêt, je pense.
      Merci de ton suivi, on se tient informées 🙂

    • Je viens de réaliser que tu as autant d’embryons transférés que moi (8 à J5 pour ma part) !!! Ouh, j’ai vraiment une copine d’embryons alors 😉

      • C’est cool de retrouver une copine de non-implantation pour échanger des idées et des pistes, en espérant que bientôt on ne sera plus copines de non-implantantion, mais plutôt copines enceintes. On dirait que je suis non seulement nulle avec l’implantation, mais avec les maths aussi ;-). Dans ma dernière réponse, je voulais écrire 7 transferts d’embryon avec un total de 8 embryons transférés.

        Le ERA est une biopsie qui analyse l’expression génique de l’endomètre pour évaluer sa réceptivité. C’est relativement nouveau et je n’ai pas réussi à trouver beaucoup de retours sur les bolgs/forums. Mon gynéco pense que c’est une bonne piste pour moi. Elle pense qu’il y a une possibilité que ma fenêtre d’implantation soit décalée par rapport à la norme. La conclusion d’une biopsie précédente étant : «Muqueuse endométriale bien différenciée et dépourvue d’atypie, correspondant à une phase sécrétoire débutante (J18). Il existe un décalage d’au-moins 48 heurs avec la date théorique du cycle (insuffisance lutéale ?) ». Mon gynéco dit qu’a priori l’ERA peut aider à confirmer ce décalage et à décider s’il faut transférer l’embryon plus tôt ou plus tard dans un TEC (e.g. faire le transfert à jour 7 d’un embryon de jour 5). Le gros bémol est que la biopsie est très chère et qu’il faut faire une deuxième biopsie pour confirmer la réceptivité pendant la nouvelle fenêtre d’implantation préconisée, s’il y a un décalage décelé lors de la première biopsie. Je suis désolée pour mon explication un peu floue, c’est compliqué pour moi de la décrire tout ça en français.

        Mais comme tu as déjà expérimenté, les gynécos ne sont pas tous du même avis sur le sujet de ces biopsies spécialisées. J’ai vu un gynéco respecté pour un 2ème avis mercredi qui pense que tous ces biopsie (M*triceL*b et ERA) sont inutiles et une perte totale d’argent. Pour lui les échecs sont liés aux problèmes de mon marie et il conseille de continuer à essayer pour espérer tomber sur le bon côté des statistiques. Mais je sens incapable de ne pas essayer de chercher un éventuel problème chez moi avant de continuer avec les transferts.

        Est-ce que tu as fait d’autres examens complémentaires (anti-corps, bilan fausse-couche…)?

        Je te tiendrai au courant de mes expériences avec ces biopsies (prévue pour fin juin) et d’autres pistes éventuelles.

      • C’est clair, je suis 100 % pour que l’on s’entraide ! De mon côté, j’attends un peu, puis je vais reprendre rdv avec ma doc pour faire le point. Je t’en dirai plus sur les examens que l’on doit faire… Je n’ai pas fais d’examen sur les anti-corps, mais je vais le demander (la biolgiste nous en a parlé).

        Pour la biopsie ERA, inconnue au bataillon ici. Ca m’a l’air d’être comme la biopsie M*triceL*b, plus ou moins. Je te remercie pour ces explications qui sont très claires, même en français, je t’assure !

        J’ai l’impression que pour moi, la biopsie M*triceL*ab sera quand même un peu compliquée car je n’ai pas de cycles naturels, pas de règles, pas d’ovulation, donc, il va falloir me donner un traitement… Je t’en dirai plus dès que j’aurai fais le point avec ma Doc, probablement en juin… ou plus tard.

        On se tient au courant ! Bisous

  12. Bon alors euuuuuuuuhhhhhh…..
    J’vais pas m’enerver mais ton ex futur collaboratrice ben c’est une @#****##@! Non mais sérieux! De toute façon si elle est prete a tout larguer pour un mec qu’elle vient a peine de rencontrer, il vaut mieux qu’elle fasse ça maintenant plutot qu’une fois que vous etes installées ensemble! 😉
    Faut positiver, t’es franchement mieux sans elle vu son comportement et ça va t’éviter des mois/années de souffrance avec une collaboratrice qui t’en ferait surement voir de toutes les couleurs!

    Pour tout ce qui concerne tes tests, FIV etc, je prefere laisser la parole a celles qui comprennent donc je m’abstiendrai de commenter sur ce sujet la 🙂

    Concernant Brad et la clope… Je vais me faire l’avocat du diable et dire que je le comprends. Ca n’excuse en rien son comportement mais je crois que mon passé de grosse fumeuse plusaccroquemoitucreves.com fait que je me reconnais dans ses paroles.
    Chaque arret de la clope a été accompagné chez moi d’une déprime voire dépression en bonne et due forme. Du coup j ‘étais persuadée que la clope me rendait heureuse puisque sans elle je n’avais plus de joies etc. C’est fou mais c’est ça le cerveau d’un drogué. Meme forcée pour raison de santé je ne sais pas si j’aurais réussi a me convaincre…
    Mon dernier arret (8 mois sans une clope) ben je l’ai préparé comme une marathonienne lol. Forums de discussion, recherches sur le net, suivie par un doc etc.
    Ces recherches m’ont permis de comprendre (et d’admettre, c’est ça le plus important) que la clope ne me destressait pas et ne me rendait pas plus heureuse. C’était plutot le contraire: je fume, je ne touche pas a une clope pendant une heure, mon niveau de nico dans le corps baisse, mon corps le réclame et stresse car il croit que c’est nécessaire a sa survie donc j’en rallume une et la, c’est la jouissance extreme. Donc clope = calme/bonheur/relaxation etc. Alors que c’est tordu puisque c’est le fait de fumer qui te stresse lol
    Les antidepresseurs dans la clope ainsi que certains autres composants de merde que t’y trouves (il y en a 4000!!!) te font une sorte de lavage de cerveau et certaines personnes comme moi et j’imagine Brad, y sont plus réactifs que d’autres.
    Bref j’ai repris la clope depuis un an (la lose lol) mais je ne fume plus tous les jours, j’ai toujours ma clope electronique si besoin, je suis devenue une « fumeuse sociale ». Naze mais mieux que rien.
    Il faut que Brad se fasse suivre/soutenir etc. Il choisira soi meme son moyen mais vraiment ça aide énormément. Il faudra aussi qu’il soit pret. J’ai mis environ 2 a 3 mois a etre prete quand j’ai eu envie d’arreter. Ca prend du temps. Je pense que Brad l’envisage serieusement mais qu’il a tres tres peur. Il n’est pas pret la maintenant et il a sa fierté qui fait qu’il n’a pas envie de l’admettre. Je pense personnellement que sa préparation mentale a commencée, ne t’attends pas a un changement du jour au lendemain, laisse lui faire son ptit chemin tout seul et surtout ne lui met pas de pression, le connaissant il serait capable de se braquer et de ne jamais arreter juste pour te « prouver » que pour lui c’est juste pas possible.
    Je sais aussi que c’est tres dur, mais ne compare surtout pas ton experience et toutes les choses difficiles que tu as pu experimenter et vivre ces dernieres années avec son arret de la clope. Ca ne sert a rien. Il le sait deja, il culpabilise deja certainement beaucoup mais il a aussi surtout l’impression de ne pas etre compris dans sa souffrance car il ne sait pas l’exprimer, car lui meme ne comprend pas. Laisse lui du temps, meme si c’est dur. Personnellement je n’ai pas de doute, il y arrivera quand il sera pret. Laisse lui la fierté de dire « je l’ai fait tout seul ».

    J’arrete la ce roman et te fais d’énormes bisous ma belle

    Flowers

    • Complètement d’accord avec notre Flowers (inter)nationale 😉 Toutes les deux anciennes grosses fumeuses et connaissant Brad en vrai, tu ne peux que nous croire quand on te dit qu’il y arrivera quand il sera prêt 😉 Je vous embrasse bien fort toutes les deux mes coupines !

    • Merci pour ces conseils, ça me permet de mieux comprendre… On oublié vite à quel point cela a été dur d’arrêter, une fois sevrée. Je lui laisse le temps, c’est promis. Et j’essaie de pas lui mettre la pression ( lutte avec moi-même). Vous me manquez les filles ❤

      • On n’est jamais complètement (psychologiquement) sevré… 😦 Même ceux qui ont arrêté depuis des années continueront, quelques secondes durant, de temps en temps à avoir une furieuse envie de tirer sur une clop… Une vraie malédiction ce truc ! 😉

  13. Pouah, c’est dur. J’espère que tu arriveras à dire à ton ex collègue à quel point cela est irresponsable, et ceci d’autant plus au démarrage d’une affaire. Non mais oh ?!!!
    Pour la clop, alors alors… l’homme a jeté son paquet en mars 2013 (iac 1 out), puis a repris, puis la jeter en juillet 2013 (fc), puis la repris en aout 2013 (trop dur toussa), puis il l’a jeté en janvier 2014 (nouvelle année), puis a repris, puis (croisons 150000 fois les doigts) la jeté et tient bon depuis 2 mois (le « mal expliqué + on repars en iac »). Tout cela pour te dire, que j’ai râlé, pleuré, laissé tombé… et que finalement ce n’est que lui seul qui peut cogiter (ce qu’il fait en ce moment ton homme) et prendre cette décision. Il sait que toi tu es contre, que tu n’envisage pas de fiv sans arrêt. Il sait. Maintenant, s’il est comme le mien, il va entrer dans un mutisme (enfin, c’est fort dit), cogitage intense… pour accuser le coup et réfléchir à ce qu’il va faire. Je me trompe ?
    Vous avez pu en reparler ? En même temps c’est peut-être trop tôt. Comment le sens-tu ?
    Des bisous

    • T’as tout bon ma bounty ! Oui, on en parlé, il a avoué que c’était très dur pour lui parce que la décision ne venait pas de lui. Et qu’il fallait lui laisser un peu de temps. Ce week end il a nettoyé sa cigarette électronique et l’a rechargé dans le but de commencer ce we. Il ne l’a pas utilisé ce we, mais je n’ai pas relevé (note l’effort et la prise sur soi). Ce soir, il m’a dit, tout content: « demain je laisse mes clopes à la maison et je prends ma e-cig ». J’attends de voir 😉

      • Génial !!!! C’est clair, c’est dur. Je l’avais moi-même bien bien sous-estimé. Idem ici, il a fait la même démarche. Il a vapoté, puis a lâché le truc, et s’en passe désormais ! Plein de courage à ta moitié ! Ce fut bien plus dur que je ne pensais. De mon côté, j’ai ré arrêté en février. J’avais arrêté depuis 3 ans et demi, mais avait repris en juillet dernier. J’ai eu plus de facilité que mon homme a arrêté, on avait pas la même « motivation » de clop semble-t-il. Ma grosse erreur fut de trop mettre la pression à mon homme… (du coup tension, du coup envie de fumer…). Bon courage à vous deux ! Bises

      • T’as tout juste ! Ma grosse erreur a été de comparer ce que j’ai vécu (mon arrêt clope) au sien. Or, moi, j’ai arrêté en pensant « ne pas pourrir bébé avec des clopes », et ça m’a suffit, cette motivation, même si ce fut, je l’avoue très dur (métier stressant, etc.). Lui, il ne l’a pas choisi, je (et les médecins) le lui imposent. Et je lui ai mis trop (involontairement) la pression. Bref, comme le disait Flowers dans un commentaire précédent, il s’est mis la pression, s’en ait certainement voulu, etc.
        Aujourd’hui, il a fumé ses clopes normalement au réveil, avec son café, mais est parti au boulot en laissant son paquet et en prenant la clope électronique. Tout cela se fera très progressivement, j’en suis consciente. Mais, au final, je suis contente qu’il ait réagi. Je dis ouf. Merci pour ton vécu, merci pour ton soutien 🙂

  14. Si le côté financier n’est pas un frein pour vous alors j’opterais pour la biopsie Matrice*ab.
    Evidemment tous les docs ne sont pas « pour » (disons plutôt qu’ils n’en voient pas forcément l’utilité et certains pensent que c’est un peu l’usine à fric)… mais, si on te trouve les cellules NK en trop grand nombre c’est quand même une piste.
    Pour la clope… c’est tellement difficile et cela découle d’une lonnnngue réflexion personnelle… laisse lui le temps (moi j’ai laissé Monsieur s’en griller une de temps en temps malgré un spermo pas terrible – je ne pense pas que tout se joue à cela).
    Sinon le spermo de Monsieur c’est bien amélioré après la prise de certains médocs. Fais moi songer de t’en faire la petite liste (si ça t’intéresse).
    Gros bisous

    • Merci pour ton avis avisé ! Effectivement, je pars du même constat que toi : si on peut se le permettre financièrement, y’a pas de mal à avoir une piste de traitement. Je pense un peu plus insister, du coup. La biologiste était d’accord avec moi, en plus. Et puis au moins, je serai fixée sur l’environnement de mon utérus.
      Pour la clope, s’il s’en grillait qu’une de temps en temps, ça ne serait pas un problème. Le problème c’est qu’il fume vraiment beaucoup. Jusqu’à présent, je le laissais faire puisque son spermo était potable, mais après le test pré-IMSI, j’ai demandé à ce qu’il arrête, voire réduise… mais je suis consciente que ça doit venir de lui, donc je laisse faire.
      Effectivement, je veux bien ta petite liste… j’en parlerai à ma doc, mais je pense qu’elle n’y verra pas de contre-indication.
      D’après toi, doit-il aussi arrêter de boire ? Nan, parce que si je lui enlève clope et alcool d’un coup, il risque de voir du rouge 😉 Non pas qu’il soit alcoolique, mais il dit jamais non à l’apéro.

      • Alors moi j’ai imposé à Monsieur de ne plus boire (et il est restaurateur et caviste alors t’imagines le truc). J’ai lu que l’alcool n’était vraiment pas terrible.
        Donc lui = 1 verre de vin ou 2/semaine maxi et moi = zéro alcool avant les fiv (genre 2 mois avant). Bon on n’est pas alcoolo non plus…
        Du coup j’ai été + cool sur la clope (sinon punaise c’est hard de se priver de tout quand déjà la vie n’est pas hyper fun). Si il fume 3 clopes/ jour ça ne me dérange pas.
        Je ne crois sincèrement pas que cela change la donne.
        Bon je veux pas te filer des conseils destroys mais c’est ce que le pense réellement.
        Et puis très honnêtement j’ai moi-même toujours oscillé entre fumeuse et non fumeuse… Après tous ces échecs, difficile de ne pas s’en rallumer une. Mon hygiène de vie est clean en vue et pendant les fiv. Après chaque échec j’avais des périodes fofolle.
        Et là évidemment c’est avec plaisir et sans contrainte que je suis une Sainte…
        Gros bisous

      • Merci 🙂 Je vais voir pour assainir notre vie, alors, mais comme tu dis, essayer de pas non plus le priver de tout, car comme tu dis, un peu hard de se priver de tout alors que la vie est déjà pas fun avec nous.

      • Je te rassure quand même (lol), je suis pas une destroy de la vie, moi aussi pendant les FIV et en vue des FIV, hygiène clean. Mais Brad quant à lui fumait toujours et pendant les FIV réduisait sa consommation d’alcool.

  15. Bon, toute honteuse, j’arrive un peu la bataille… Quoique, j’imagine que tu es encore en plein dedans là !!
    Pour la collègue: c’est une grognasse égocentrique. Je ne suis pas tant choquée par le fait qu’elle puisse envisager de tout plaquer pour une relation toute récente (j’ai moi-même tout plaqué par le passé pour rejoindre un homme à 10 000 km de chez moi et Chéri a fait pareil pour me suivre sur mon caillou…). Mais par contre, quand on a des engagements, on s’y tient bordal !!! grrrr
    A croire que notre génération n’est plus capable de respecter ses engagements sur la durée. Ca va avec le nombre de divorces… Bref !
    Concernant les examens complémentaires, comme tu le sais, je suis moi-même un peu larguée sur le sujet. Mais je commence à accepter qu’à part la biopsie, il n’y a peut-être juste rien à faire que continuer à y croire pour qu’enfin ça marche !! Regarde Mrsf, 28JEDB, etc… Des essayeuses de longue date (FIV 3 et 4) ont réussi à avoir un +++. Pourquoi pas nous?
    Je pense que de notre côté on va tenter une biopsie normale pour FIV 3. Si échec, on tentera la biopsie avec matric*lab. Et entre temps, on va essayer d’y croire !!
    Là où je suis surprise, c’est que nos chéris ont semble-t-il le même souci de départ. Beaucoup d’atypiques, mais beaucoup de spermatozoïdes aussi, donc pas inquiétant selon la médecine. Ca me donne envie de tenter le test pré-IMSI, même si je crois qu’ici, ils ne le font pas…
    Pour conclure ce long monologue, contrairement à la plupart, je dirai au sujet de Brad que j’ai beaucoup de compassion pour lui. Je n’ai jamais eu de mal à arrêter la clope (plus d’une semaine que j’y ai pas touché, parce que j’ai une méga crève), mais je sais à quel point ça peut être très difficile pour certaines personnes. Après, je crois qu’en effet, le point de départ, c’est l’envie. S’il n’a pas envie, il pourra mettre tous les patchs qu’il veut, vapoter tant qu’il peut, faire des séances d’hypnose ou suivre un sevrage dans un centre d’addicto que ça ne rimera à rien. Par contre, le jour où il aura vraiment envie (et pas que pour avoir un bébé, mais parce que c’est pour SA santé bordal de marde!), dans ce cas-là, vu la dépendance qui semble être la sienne, je pense qu’il devrait se rapprocher d’un centre d’addicto. Un ami à moi, fumeur invétéré et totalement addict, a consulté ce type de centre. Ca fait bien 3 ans qu’il a arrêté de fumer. L’envie est toujours là, mais il n’a jamais repris ! Sur ce, je pense bien à toi et je t’envoie plein de bises de réconfort.

    • Ne sois pas honteuse ! Déjà, tu n’es pas obligée de me laisser un commentaire, mais j’avoue, ça fait du bien d’avoir d’autres avis.
      Idem que toi sur les examens complémentaires : totalement larguée. J’espère que tu dis vrai quand tu dis que ça viendra bien un jour, mais j’avoue qu’avec zéro accroche en 6 transferts et 8 embryons, j’ai du mal à y croire.
      Pour Brad, on a parlé, reparlé, rereparlé… C’est très dur pour lui, mais il essaie de réduire, pas pour lui, mais pour nous. J’avoue que ça me rassure, un peu. Mais comme tu dis, tant que l’envie n’est pas la pour SA santé, la motivation est moindre. Je pense aussi qu’il lui faut du temps, plus du temps qu’à moi surement, pour réaliser que notre parcours est déjà long et qu’au lieu d’attendre que ça vienne, je préfère être dans l’action pour ma part. Ce dont je suis sure, c’est qu’aujourd’hui (et jamais je n’aurai pensé dire ça un jour), je ne suis pas encore prête pour partir sur une troisième FIV. La chute est trop dure. Je t’embrasse aussi tout plein ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s