Le cycle de la loose – 2

Point de suspens, je ne couve pas. Pour la première fois, (du coup, je l’avoue, je ne m’y attendais pas), mon winner ne s’est pas réveillé. Au paradis, direct. N’est pas passé par la case utérus, n’a pas pris 100 €.

J’ai raccroché, j’ai appelé Brad qui jardinait, j’ai pleuré. Brad m’a dit plusieurs choses. D’abord, qu’il valait mieux ça plutôt qu’une énorme déception dans 12 ou 15 jours. Moi-même, je trouve ça préférable, la chute est moins dure. Ensuite, que ça arrivait très souvent (ce que la la biologiste m’a confirmé) même si on ne s’y attendait pas vu que ça ne nous était jamais arrivé au cours de nos 4 derniers TEC. Bien sûr, faut que ce soit le dernier qui ne résiste pas. C’est pas la loose, ça ?

Je vais aussi pouvoir profiter pleinement de mes vacances : apéro, ménage de printemps, vélo… Puis, ça tombe bien, je n’avais plus de jolis shortys ou tanga à montrer à Super Doc.

Enfin, je vais pouvoir démissionner, comme prévu, à la fin du mois, et m’installer. D’ici septembre, je n’aurai plus de « patron », je travaillerai pour ma pomme, et je serai pauvre. Mais moins stressée (quoique…), moins contrariée, plus épanouie.

Et on va pouvoir faire le point avec Super Doc. Rendez-vous est pris  pour le 23 avril (aucun désistement avant, vraiment pas de chance).  De toute façon, je ne compte pas faire de prochaine FIV avant septembre prochain. Je n’en puis plus, j’ai besoin de penser à d’autres choses, plus agréables, de préparer mon installation, de me consacrer à mon boulot pour être plus performante. Et de faire tous les examens possibles pour savoir pourquoi on n’y arrive pas, comme tous les autres.

Mon programme immédiat : passer un week-end à rien faire. Puis, les jours suivants, ranger ma maison, profiter de voir des amis, faire du shopping. Jeudi, on part s’aérer chez les parents de Brad, dans leur deuxième maison, au milieu de nulle part. Ils n’arrivent que le vendredi, de sorte qu’on aura une journée/soirée pour NOUS. Puis, on profitera de ses parents, on mangera de la charcuterie et on boira du vin (toutes ces choses qui me frustraient de ne pouvoir faire), et le samedi arriveront sa sœur, son chéri et leur fille. Brad m’a promis qu’on irait faire les boutiques et peut-être qu’on irait voir des amis qui ont déménagé à une heure de route de la bas.

Ironie du sort, ce soir, on dîne avec un couple d’amis dont a découvert récemment qu’ils traversaient les mêmes problèmes que nous. On va pouvoir partager nos expériences, se donner des petits trucs et astuces, se comprendre… Je vais également pouvoir me changer les idées.

Mon programme pour la suite : effectuer tous les examens possibles pour savoir si un truc nous empêche d’avoir des enfants. Prendre rendez-vous avec une naturopathe. Peut-être un acupuncteur. Prendre des cours de yoga ou de relaxation ou de sophrologie.

Vivre ma vie.

Publicités

32 réflexions sur “Le cycle de la loose – 2

  1. Je pense comme toi. Peut être que la claque aurait été plus grande dans 2 semaines. Maintenant tu vas pouvoir te focaliser sur ton travail, et en tirer une autre satisfaction. Des bises à toi

    • C’est sûr ! Là, la claque est toute petite. J’ai pleuré deux seconde (déception), et je me sens un peu « vidée », mais, étrangement, ça va. J’ai hâte de revoir Super Doc, de faire des examens, de mettre en marche mes projets boulot, de manger des choses grasses, de boire des verres de vin, de vivre, quoi. La déception aurait été bien plus vive dans deux semaines, et surtout, je me serai encore questionnée du genre « pourquoi je n’y arrive pas, pourquoi mon utérus ne garde rien ? ». Là, c’est même pas ma faute !

  2. Comment exprimer ma tristesse devant ce nouveau coup du sort quand toi tu relèves la tête avec tellement de courage ? Tu ne te laisses jamais abattre, tu vas de l’avant, tu fais des projets fantastiques alors, que faire d’autre que d’embarquer avec toi vers de nouvelles aventures ? L’été sera beau, plein de challenges, de soleil, de petits bonheurs mis bout à bout, d’apéro et d’amour. Ensuite, à la rentrée, il sera temps de retrousser ses manches mais là, TPTG ma poissonnette !

    • ❤ TPMG ! J'ai bien l'intention de faire un article TPMG. Et l'exutoire, le psy, qu'est mon blog n'est pas pour rien, je crois dans ma mentalité. Merci de m'y avoir poussé… et quand tu auras le temps, fais un tour chez "Unecigogneégarée". Le lien est sur mon blog.

      • Oui m’dame, je vais aller voir ! 😉
        C’est pas l’blog, c’est pas moi, c’est ta mentalité à toi de toujours trouver des solutions !! Et tu sais que… Tout le monde n’est pas comme ça (tu suis mon regard hein? ;)) Le blog est une des solutions, comme le yoga, ton projet pro, etc, etc. mais la force, elle, la vraie, elle est en toi et au sein de ton merveilleux couple ! Je vous aime mes loulous et suis tellement fière de vous connaître ! ❤

      • héhéhé, c’est trop mignon ❤ Ca me touche. Boh, merveilleux, on est normal, hein. Mais c'est vrai que même la PMA n'a pas réussi à nous séparer. Et j'ai suivi ton regard 😉

  3. Tu as raison marivalou le sauciflard c’est la vie ! Tu sais que je suis désolée pour toi hein ! Je t’ai mailer, tu iras jeter un coup d’oeil quand tu auras le temps ( mais profite bien de ton week et tout d’abord 😉 )

    • Mouahahaha, je n’en attendais pas moins de toi (pour le sauciflard 😉 ). Pour le moment, c’est bien parti : soleil prévu pour tout le week-end et plus si affinités. Barbecue ce soir, entre galériens de la PMA. Magret de canard, tajine de légumes et pommes grenailles. Vin à volonté. J’essaie de prendre des photos pour faire des articles de recettes.

  4. j’admire ta force à rebondir et à trouver le positif malgré tout. J’espère que tu vas passer de bons moments ce we, ce printemps, cet été, et puis que tes projets sont superbes et j’imagine qu’ils te portent.
    Des bisous ensoleillés!

    • Merci 🙂 Au final, après 2 FIV foirées, je n’aurai pas eu de grossesse mais j’aurai acquis l’admiration de beaucoup. C’est déjà ça ! Je te renvoie un peu de mon soleil à moi !

  5. pas de mot pour cet embryon partit direct au paradis..
    je lis que tu rebondis et tu gardes force et espoir pour ton projet profesionnel. Tu as raison de faire une pause!

    des bisous et bon weekend!

    • 🙂 Les pauses, je n’y suis pas habituée, et c’est très dur pour moi, car je n’ai aucun espoir d’un bébé naturel (pas d’ovulation). Mais je suis incapable de retourner faire une troisième FIV de suite. Alors, pause. Mais pas de gaieté de coeur, crois moi, même si j’en ressens un besoin profond.


  6. Oui… Tu as raison de faire une pause…
    L'été va te remettre en forme, c'est sur ! (:
    Je boirai un verre de vin ce soir en pensant à toi
    Grosse bisette

  7. Arf !! Marde marde marde… Bon, et ben tu as tout bien dit !! Profite de cette pause pour prendre soin de toi et t’enfiler tout le vin et la charcut’ qui te feront envie. 😉 Mais autorise-toi aussi à craquer si tu as besoin, comme tu as su le faire ce matin… C’est important et ça permet de rebondir encore plus haut !! Bisous.

    • Tout à fait d’accord sur le vin (je sens que je vais virer alcoolique pendant ces vacances), la charcut’, et les craquages. C’est pour ça que j’ai préféré craquer un peu hier matin, à l’annonce. Ne pas refouler. Je craquerai probablement à la venue de mes règles. Ou pas.

  8. Pffff… que dire ?
    Quelques mois en stand by pour se ressourcer, faire quelques examens complémentaires et profiter de la vie avant la rentrée de septembre… tout cela me semble être un bon programme.
    Bon courage à toi et gros bisous

    • Merci 🙂 C’est mon programme à moi 😉 Et je ne vais paas m’ennuyer avec le taf. Ca m’emmerde royalement de faire une pause, car j’en ai quasiment pas ou peu fait (au pire, un mois et demie) depuis la première FIV, et aussi parce que je n’ai aucun espoir de bébé couette, puisque je n’ovule pas. Mais pour la première fois aussi, je sens le besoin de vivre ma vie sans la PMA, de profiter de la vie et de ses bons moments. Alors voilà. Je prends les bisous.

  9. Dur dur. Je suis desolée de cette issue. Tu as pleins de chouettes projets pour rebondir, j’espere qu’ils seront à la hauteur pour te permettre de te ressourcer durant cette pause imposée. Des enormes bises et plein de courage pour les projets des mois à venir

  10. Oh mince, c’est sûr que vous deviez pas vraiment être préparés à cette tuile là… Qu’est ce que tu es forte quand même, je t’admire!
    C’est chouette en tout cas ce changement de job et toussa qui te motive à fond!
    Des bisous

    • Ouep, mais voilà, j’aimerai qu’on m’admire un peu moins et avoir de bonnes nouvelles à annoncer… ça changerait pour une fois. Depuis deux jours, tout le monde m’admire. Je m’en fous qu’on m’admire, je veux être enceinte ! Roh. Lol. C’est pas possible qu’on transforme toute cette énergie à m’admirer en taux BHCG ? Dis ? lol. Des bises à toi, et désolée pour le craquage 😉 Continue à m’admirer 😉 Je le vaux bien. Si si.

  11. je viens de découvrir ton parcours oh combien difficile et complexe. Je te souhaite de trouver rapidement la cause de ces transferts qui ne s’accrochent pas et que ça tienne bon.
    Pour le yoga, je te le conseille. Moi ça m’ a fait beaucoup de bien pas temps pour la relaxation que pour réapprivoiser mon corps.
    bises

    • Oui ! je vais surement opter pour la « relaxation dynamique », dès que possible. Je suis en pleine démarche de réapprivoisement de mon corps, comme tu le dis, et regrette de pas avoir fait ça plus tôt. Mais difficile de prendre le temps quand on travaille 12h par jour 😉 Je fais au mieux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s