Tribulations d’une pompette

J’en étais où ? Ah oui, j’attends le J1. Oui, bon, bah, je peux attendre longtemps, hein. Avec mes problèmes d’hypophyse ou d’hypothalamique ou de je ne sais quoi (je ne suis pas médecin), je n’ai pas de cycles, pas de règles naturelles, et même avec Duphaston, souvent je n’ai rien. Donc, on a posé la pompe. La fameuse. Aaaaaah, j’avais oublié les joies de la pompe…

On ne dort plus très bien car, posée sur un des côtés du ventre, tu peux plus vraiment dormir sur le côté où elle est posée. Ça gratte assez souvent, ça démange. Et tu fais attention à tes vêtements : pas de hauts moulants et des hauts plutôt amples. J’avoue, si on est au courant, on la devine (car je n’ai toujours pas trouvé le temps de faire du shopping). Le doux tac tac tac résonne à mes oreilles… même Brad m’a dit qu’il l’entendait… mais il m’a rassurée en me disant que si on ne savait pas que c’était ça, on pouvait prendre ça pour un bruit extérieur… vive la femme du futur quand même !

Premier changement de pompe : un grand moment. Déjà, c’est un peu plus compliqué qu’une injection « normale ». Tu vois le Gonal ? Ben, c’est du pipi de chat à côté. Car le Gonal, tu as un stylo, c’est même pas une piqure. Tu vois le Ménopur ? On se rapproche, car là aussi tu as une reconstitution à faire. J’explique. Déjà, tu as ta télécommande. Tu l’allumes (à savoir qu’elle se met en veille environ 4 ou 5 fois pendant tout le process, car tu n’es pas assez rapide). Bon, ça y est elle s’allume, elle dit que tu t’appelles Marival (car y’a pas assez de place pour indiquer tout ton nom en entier) et que tu as une dose de 20 ui de Lutrelef toutes les 90 mn. Tu appuies sur la touche « next ». Là, on te dis (dans le petit livret, hein, la télécommande, elle parle pas. Pas encore), que tu dois enlever ton ancien « pod » (c’est à dire le truc que tu t’es collé la dernière fois sur le ventre et qui t’injectes du produit). Tu suis ? Ok, j’enlève, tu tapes sur la touche pour enlever. Le pod émet un bip pour te dire qu’il est déconnecté. Et tu t’arraches (oui, c’est bien le mot, « arracher ») le pod et la mini aiguille avec. Sympa. Ça fait un peu mal quand même. Là, tu viens de faire 1/10ème de ce qui t’attends. Ensuite, tu reconstitues ton produit : tu prends le solvant (3,2 mg attention à bien doser !!!!) dans la seringue munie d’une énorme aiguille (mais non, t’inquiète, cette aiguille ne te servira jamais à te piquer) et tu le réinjectes dans la poudre. Et tu éloignes le solvant le plus loin possible, histoire de pas se tromper de « solution » tout à l’heure. Ensuite, tu changes l’aiguille sur ta seringue (oui, oui, il faut changer d’aiguille, tu as bien lu), tu reprends toute la solution reconstituée dedans (d’où l’utilité d’éloigner le solvant pour ne pas t’injecter que le solvant), et… tu tentes de l’injecter dans ton pod. Ce que j’ai fais. Ensuite, une fois que deux bips ont retenti pour te dire que le pod avait compris que tu lui injectais un produit, tu appuies sur ta télécommande qui met en marche le système. Le bordel fait « Tac, tac, tac » pendant super longtemps (une minute, quoi) et EN PRINCIPE, tu peux essayer de te coller ton pod sur le ventre. Sauf que vendredi matin, mon pod, il a fait 10 fois Tac, tac avant d’émettre une sorte de « Biiiiiiiiiiiip » continu et strident… Mais euh ???? Quoi que je fais ??? Je lis vite la notice… NE PAS UTILISER LE POD DEFECTUEUX. Bon, en même temps, je sens bien qu’il y a un problème, vu le bruit que fait le bordel. J’appuie sur les touches de la télécommande pour l’arrêter (ouf, ça s’arrête). Et… je recommence toute l’opération. Sans déconner. Hop, comme ça, 400 € jetés à la poubelle. Purée, merci la Sécu… Bref, je refais tout, j’arrive au même stade et là, le stress monte : ne bipe pas, ne bipe pas, please.

Ouf, le deuxième coup a été le bon. Tu arraches donc la petite capsule qui protège l’aiguille et les sparadrap et tu te colles ça sur le bide, un peu en haut du nombril à gauche ou droite. Et tu déclenches le piquage de l’aiguille. Et donc, oui, j’ai constamment une aiguille plantée dans mon bide, mais non, ça ne fait pas mal. D’ailleurs, à bien y regarder, c’est pas vraiment une aiguille « classique », elle est toute petite, et transparente.

Ce matin, c’était mon deuxième changement de pod, et tout s’est bien passé. Sauf que je l’ai collé un peu haut par rapport à d’habitude, mais j’imagine que ça n’a aucune incidence. J’espère, hein ?

Ce matin, également, j’ai appelé la PMA car pas de J1 à l’horizon. Aucun J d’ailleurs. Super Doc a dit : vous prenez rendez-vous après 10 jours de traitement, règles ou pas règles. Donc, jeudi. Youpi, j’ai hâte !!!

Toutefois, je reste un peu dubitative. Je crois que je suis une femme extraterrestre. En effet, j’ai reçu mes « taux » d’hormones du jour où on m’a posé la pompe. Je ne sais pas si c’est à cause de Duphaston, ou à cause du manque de règles ou les deux, mais mes taux étaient très très inhabituels. Je m’explique. D’habitude, (Miss Infertility ne me contredira pas), avec mon « problème », j’ai une LH au ras des pâquerettes, genre inférieur à 0,1 (oui, ça exiiiiiste) voir 0,6 quand je suis en grande forme hormonale au début d’un traitement. Et là, des taux de oufffff :

LH : 10,7 (qu’est-ce que c’est que ce taux de malade ? juste avec Duphaston ???) – Progestérone : 2,4 – Estradiol : 38,58.

J’ai un peu beaucoup (carrément) halluciné quand j’ai vu les taux, j’ai googlé un tout petit peu (vraiment à peine, hein), et me suis pas pris la tête (incrédibeule ! je me reconnais plus…). Je me suis dis qu’on en parlerait avec Super Doc quand on se verrait.

Et quand est-ce qu’on se voit, tiens ? Mes rendez-vous écartage de jambes de 10 minutes le matin et mes allers-retour sur la Rocade me manquent un peu. Ce matin, pour le savoir, j’ai appelé en expliquant à la secrétaire ma situation. Vous voyez le topo : « euhh, alors, je vous explique…. ». Réponse du Doc une demie-heure plus tard, via la secrétaire : peu importe que vous ayez ou non vos règles, vous prenez-rendez-vous pour un contrôle écho 10 jours après la pose de la pompe. Bon d’accord. J’ai rendez-vous ce jeudi, donc. Mais, euh, et mon taux de LH ??? Elle a trouvé ça normal ? Personne ne m’a répondu… Du coup, faut vraiment que je pense à demander des explications jeudi.

Je me dis que j’en serai alors à mes 7 et 8èmes embryons transférés sans résultat lors de la prochaine tentative, et qu’il m’en restera encore un (the last, le plus moche). Je me dis que tout ça c’est quand même beaucoup. Que les tensions familiales sont à leur comble en ce moment (ne nous leurrons pas, ils essaient de faire au mieux, mais ils ne comprennent pas, et disent parfois des choses fort blessantes et horripilantes). Genre ma mère qui me dit : « Laisse passer un cycle entre deux traitements… »… Mais JE N’AI PAS DE CYCLES !!!! Donc, oui, j’ai laissé passé un mois entre les deux traitements. Ma soeur qui me reproche de la laisser à l’écart de mon parcours parce qu’elle est enceinte (comment te dire ? Je te mets à l’écart car je n’ai pas tout le temps envie d’en parler, et ce n’est pas parce que tu es enceinte et grosse comme une baleine que je ne t’en parle pas… tu veux que je t’en parle ? alors parlons-en… ah ben, tu culpabilise maintenant ? Ben oui, la PMA, c’est dur). Je me dis que je suis à prendre avec des pincettes, que j’en ai marre d’avoir un ventre ballonné à mort, j’en ai marre d’avoir pris 1,5 kg en moins d’une semaine de pompe. Je me dis qu’après ces deux TEC, s ‘ils foirent comme tous les autres, je démissionne, je m’installe à mon propre compte et ce sera un nouveau départ. J’ai donc hâte d’en finir avec ces deux TEC pour démissionner. Je suis dans une optique nouvelle, désormais. Je continue d’y croire, même faiblement et le négatif sera dur à encaisser, mais je me fixe d’autres objectifs. Mes proches sont persuadés que le jour où je serai à mon compte, mes règles vont réapparaître comme par magie (comme si le stress du boulot les bloquait). Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu ? Ils sont drôles.

Je précise que cette image est visible sur Internet, que ce n'est pas mon bidou qui est là (le mien est nettement moins joli et nettement moins plat).

Et voici the Pompe !

Je précise que cette image a été récupérée sur Internet, et que ce n’est pas mon bidou que vous admirez (le mien est beaucoup moins joli et beaucoup moins plat !).

Publicités

23 réflexions sur “Tribulations d’une pompette

  1. mais j’allais te dire waow quel beau ventre plat ! Ma pauvre ça n’a pas l’air facile tout ça ! Et pour l’entourage…. ce sont souvent les gens les plus proches qui sont les plus maladroits… Allez des biz d’encouragement !

    • Je suis une « vieille » pompette, c’est pour ça. Je faisais la stim comme ça, mais j’ai dû arrêter car j’ovulais du mauvais côté (côté trompe bouchée) et mes taux de LH s’envolaient… bref bref, tout ça pour dire que le coup de main est vite revenu.

    • Embryons, pas transfert… ce sera mon 5ème transfert. Cf « mon parcours ». C’est vrai, au début ça me faisait stresser mais en fait, c’est tellement de contraintes que du coup, tu relativises tout le reste. Un mal pour un bien, donc ! Heureusement, je suis une habituée, j’avais cette méthode de stim avant les FIV.

      • ah vi, désolée, j’ai répondu depuis le téléphone. On en est au même point c’est vrai.
        Le principal, c’est que tu gères (t’es quand même une championne moi jdis)

  2. La vache sérieux, ça me parait être une telle galère! Et toi tu racontes ça tranquillou, tu gères tout, tu restes positive, t’es hallucinante. Tu m’impressionnes vraiment.
    Les proches oui, c’est tout un problème.
    Bisous

    • Hallucinaaaaante à la barney stinson ? Meuh nan, c’est juste l’habitude… Demande à miss infertility 😉 mais merci pour les compliments, après tout t’as raison ! Mdr. En fait, in the real Life, je suis un peu plus stressée que ça, hein. Ou alors, j’ai réussi à lâcher prise ?! Cool !

  3. coucou miss, courage.
    Tu sais qu’une fois j ai eu tout un lot de pods défectueux, l’angoisse… Comme toi naturellement, ma LH est genre à 0,5 et quand la pompe marchait bien, aux bonnes doses, elle était entre 3 et 5 avant de monter un peu en période pré ovulatoire (sous gonal ça ne monte jamais). Le truc étrange avec ton taux c’est que si tu étais en période pré ovulatoire, l’oestradiol serait plus élevé. Etrange.
    Je compatis sur  » les cycles ». Ca me fait toujours hérisser le poil quand pour la 50ème fois j’explique au labo que je n’ai pas de cycle puis qu’il s’agit d’expliquer le protocole de la pompe… Tu sais que le labo d’Hello 😉 a ajouté la case « lutrelef » à la fiche qu’ils remplissent lors des PDS suite à mon traitement bb1??? Avant, ils devaient toujours rajouter la case… Tiens nous au courant ! et courage encore. Bisous

    • Oui, je suis dans la meme perplexité que toi par rapport au taux de LH. Sans traitement ni rien… Peut-être la cause de duphaston ! J’ai beaucoup pensé à toi en écrivant cet article… Toute une boîte de pif défectueux ? My God ! De toute façon avec notre traitement de fou, on passe pour des extra terrestres… 😉 courage aussi à toi !!! Pourrais tu me donner ton mdp en mail afin que j’accède aux articles très privés de Miss ? Merki !

  4. La vache, c’est d’un compliqué ce truc. Tu as l’air de gérer ça de mains de maître. On ne se lassera pas de le dire mais les gens sont vraiment étranges, difficiles de comprendre les réactions de nos proches, pas toujours d’une grande aide… Tiens nous au courant, on est fort avec toi. Bisous

  5. Et ben quelle galère cette pompe… Je serai en stress moi, min stylo de puregon me suffit!
    Et les proches sont toujours ceux qui ont des réflexions les plus dures… Courage!

  6. Bon courage Marivalou. Ces parcours sont épuisants psy et physiquement. Moi, j’ai pris pour parti de ne surtout pas m’oublier et ne pas vivre au travers de ces traitements. Je ne suis pas une FIV, la FIV fait partie de mon chemin et c’est la galère! Mon parcours n’est pas le même que le tien mais essaie de ne pas t’oublier 🙂 tu le mérites !! Pour les proches, je compatis car je connais trop bien toutes ces réactions. Je t’envoie des ondes positives pour ce prochain rdv.

    • Oui, je suis d’accord avec toi. Depuis peu, j’ai cette optique également. Si j’en parle beaucoup sur mon blog c’est pour évacuer. Après ces deux prochains TEC, je me mets en pause PMA afin de concrétiser d’autres projets. De ton côté, quelles sont les nouvelles, ou en es-tu ? Et merci pour ton commentaire ! C’est très gentil.

      • Hihi, oui, le titre est volontairement évocateur 😉 j’aurais un retour demain pour ma pds. Quant à tes souhaits, c’est très gentil, mais il n’y aura probablement pas de surprises… Ce qui m’importe aujourd’hui c’est d’en finir avec cette fiv 2 pour faire une pause avant de reattaquer plus tard, en ayant fait tous les exam complémentaires… Je reste persuadée que qqch cloche pour qu’après tous ces transferts, aucune accroche n’ait lieu… Et bien malgré moi, je me demande si j’aurai la chance d’être mère un jour.

  7. A la lecture de ton titre, je m’attendais à toute autre chose 😉
    ça a l’air contraignant cette pompe. Tu as eu un feedback sur tes résultats de pds?
    Je te souhaite une jolie conclusion à ce nouvel épisode pompesque.
    Bisous

  8. tu es une pro à présent!
    a coté c’est sur le gonal c’est du pipi de chat !
    que c’est dure les paroles de l’entourage avec des a piori totalement faux

    des bises de réconfort et de courage!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s